La Presse Anarchiste

Le mouvement social

Les jour­naux social­istes ont pub­lié l’or­dre du jour suivant :

« La sec­tion social­iste de Saint-Ger­main-en-Laye (Seine-et-Oise), con­sid­érant qu’en sig­nant l’armistice, les nations bel­ligérantes ont accep­té comme base de dis­cus­sion les qua­torze propo­si­tions énon­cées par le Prési­dent Wil­son dans son mes­sage au Con­grès des États-Unis du 8 jan­vi­er 1918 ;

Con­sid­érant que la six­ième de ces propo­si­tions spé­ci­fie : « La plus libre coopéra­tion de toutes les nations du monde en vue de don­ner à la Russie toute lat­i­tude sans entrave ni obsta­cle, de décider en pleine indépen­dance de son pro­pre développe­ment poli­tique et de son organ­i­sa­tion nationale. »

Con­sid­érant que la République Russe des Sovi­ets demande selon son droit à pren­dre part aux con­cil­i­ab­ules de la Paix, qu’elle a fait savoir qu’elle était prête à par­ticiper aux dépens­es de la guerre et à acquit­ter les dettes nationales con­trac­tées par le gou­verne­ment du tsar ;

Con­sid­érant que le min­istère Clemenceau-Pichon n’en pour­suit pas moins les hos­til­ités con­tre la République Russe, soit ouverte­ment par une action mil­i­taire, soit sournoise­ment par l’étab­lisse­ment d’un cor­don san­i­taire qui a pour but d’af­famer le peu­ple russe ;

Con­sid­érant qu’en agis­sant ain­si, sans même con­sul­ter le Par­lement dont il fuit les débats, ce min­istère déshon­ore la sig­na­ture de la France, se fait le servi­teur de toutes les réac­tions d’Eu­rope et de Russie, et va à l’en­con­tre des véri­ta­bles intérêts de tons les petits ren­tiers qui, sur la foi des gou­verne­ments, portèrent leurs économies à la Russie ;

Pour ces raisons, la Sec­tion social­iste de Saint-Ger­main-en-Laye invite les élus du Par­ti social­iste à soulever au Par­lement un vaste débat sur l’in­ter­ven­tion de la France en Russie, à éclair­er par la voie de ses jour­naux et de ses réu­nions, l’opin­ion publique hon­teuse­ment trompée par la presse gou­verne­men­tale, et à prof­iter de toutes les occa­sions pour ren­vers­er le min­istère Clemenceau-Pichon, dont la poli­tique extérieure s’in­spire des plus dan­gereux principes de l’im­péri­al­isme, pré­parant ain­si des guer­res futures, tan­dis que la poli­tique intérieure s’ap­puie sur toutes les forces de la réaction. »

Nous avons vu, dans le compte ren­du d’une récente séance de la Cham­bre, com­ment les désirs légitimes du pro­lé­tari­at sont respec­tés par les parlementaires!…