La Presse Anarchiste

Résolution de la section de Neuchâtel

[(La Sec­tion inter­na­tionale de Neuchâ­tel nous envoie la réso­lu­tion suiv­ante, avec prière de l’insérer :)]

La Sec­tion de Neuchâtel,

Con­sid­érant,
Que le principe d’au­tonomie, qui n’a cessé d’être inscrit en tête de notre pro­gramme, implique une lib­erté com­plète dans la for­ma­tion et la vie des sections ;

Que les sec­tions inter­na­tionales sont seules appelées à recevoir les mem­bres qui les com­posent et par con­séquent seules respon­s­ables de ces membres ;

Qu’il ne peut appartenir à un Con­grès de stat­uer sur l’ex­clu­sion de telle ou telle personnalité ;

Con­sid­érant en out­re, que la fédéra­tion jurassi­enne, d’ac­cord avec les délégués de plusieurs autres fédéra­tions, n’ac­cepte pas les réso­lu­tions du Con­grès de la Haye ;

La Sec­tion de Neuchâ­tel déclare con­sid­ér­er comme nulle et non avenue la réso­lu­tion du Con­grès de la Haye rel­a­tive à l’ex­pul­sion du com­pagnon James Guil­laume, mem­bre de la Sec­tion inter­na­tionale de Neuchâ­tel, esti­mant que c’est à elle seule qu’il appar­tient de pronon­cer sur l’ad­mis­sion ou l’ex­pul­sion de ses membres.

Neuchâ­tel, 24 sep­tem­bre 1872.

Pour la Sec­tion : Le Secré­taire, Gus­tave Jeanneret

[|* * * *|]

Le com­pagnon Michel Bak­ou­nine n’é­tant pas mem­bre d’une Sec­tion de notre fédéra­tion, mais mem­bre cen­tral de la Fédéra­tion jurassi­enne, c’é­tait à la Fédéra­tion entière à relever la déci­sion du Con­grès de la Haye rel­a­tive à Bak­ou­nine, et c’est ce qui a été fait par une réso­lu­tion du Con­grès jurassien de St-Imi­er, qu’on a pu lire plus haut.