La Presse Anarchiste

Surproduction

Je me trou­ve à l’heure actuelle dans cette pop­uleuse région du nord de la France, région laborieuse s’il en fut, si éprou­vée par la crise qui sévit sur l’industrie.

La cause de la crise ?

Tout le monde vous le dira : la sur­pro­duc­tion. Les stocks s’en­tassent, s’en­tassent, s’en­tassent… la con­som­ma­tion ne parvient pas à dévor­er ce qui se produit.

Vis­itez les courées de Lille ou de Roubaix. Voyez cette pop­u­la­tion entassée dans des cham­bres ou cinq, six, sept logent ensem­ble. Con­tem­plez ces enfants, pieds nus, sans vête­ments con­ven­ables, ces femmes presque en bail­lons, ces logis dépourvus de meubles suffisants.

O ironie.

Sur­pro­duc­tion ! quand la plus grande par­tie de la pop­u­la­tion manque du néces­saire, ce serait à rire du sens des mots, si la réal­ité implaca­ble, ne nous arrachait les larmes des yeux.

Régime de l’ex­ploita­tion de l’homme par l’homme, ce sont bien là de tes exploits.

E.A.