La Presse Anarchiste

Comme ça…

Deux hommes se bat­tent dans la rue.
Un chien passe, s’ar­rête, lève une patte
et pisse con­tre un mur,
en regar­dant d’un œil rond les deux antagonistes

Puis il repart la queue en l’air.
C’est un chien qui en a vu d’autres,
qui a d’autres chats à fouetter,
d’autres chi­ennes à courir.
Il a peut-être un rendez-vous…
Je pense à ce chien
qui ne vote pas,
qui sait pourquoi il se bat,
quand il se bat
et qui pisse quand il en a envie.

Les deux hommes ne se bat­tent plus,
ils bou­ton­nent leur collier
et refont le nœud de leur laisse…

Mar­cel Riou