La Presse Anarchiste

G de Lacaze-Duthiers et l’académie

Nos lecteurs savent que l’A­cadémie française a décerné à Lacaze-Duthiers le prix Dupau, d’une valeur de 16.000fr. des­tiné « aux écrivains ayant bien servi les let­tres et qui con­nais­sent vers la fin de leur car­rière des dif­fi­cultés matérielles ». Or, il sied de not­er que Lacaze-Duthiers n’a pas posé sa can­di­da­ture à ce prix, qu’il n’a fait aucune démarche ou vis­ite pour l’obtenir, et que c’est seule­ment en par­courant un jour­nal qu’il a appris qu’il en était le béné­fi­ci­aire. D’ailleurs, le Secré­taire Per­pétuel de la « vénérable Insti­tu­tion », M. Georges Lecomte, a témoigné lui-même que notre ami n’avait « rien demandé ni posé de can­di­da­ture ». Dans ces con­di­tions, nous écrit-il « Naturelle­ment, je n’ai point refusé. Autant que ce soit moi qu’un autre ».