La Presse Anarchiste

La Revue du Travail

De même que Les Temps Nou­veaux occu­pent dans le domaine des idées qui leur sont pro­pres, une place par­ti­c­ulière, La Revue du Tra­vail vient pren­dre dans le syn­di­cal­isme français, une place prépondérante qui en fera peut-être un jour le prin­ci­pal organe d’a­vant-garde dans le monde du tra­vail organ­isé. Elle se pro­pose de dis­cuter toutes les ques­tions théoriques et pra­tiques con­cer­nant l’amélio­ra­tion des con­di­tions des tra­vailleurs, ain­si que les méth­odes de pro­pa­gande qui doivent le plus sûre­ment guider les pro­lé­taires dans la voie de leur émancipation.

La Revue du Tra­vail avoue n’avoir que peu de sym­pa­thie pour les dém­a­gogues politi­ciens de tous poils ; elle n’a que préven­tion pour les grandes phras­es — très sonores — et les grands noms — très bruyants — avec lesquels on a voulu, ces temps derniers, exploiter la cré­dulité de la masse des tra­vailleurs, cela au prof­it de quelques aventuriers.

La Revue du Tra­vail paraît le 1er et le 15 de chaque mois ; les lecteurs des Temps Nou­veaux peu­vent s’en pro­cur­er un numéro spéci­men gratis en écrivant à son directeur, le cama­rade Pierre Dumas, 47, rue Vivi­enne. Paris, 2e.