La Presse Anarchiste

Mouvement Internatioanl

La sit­u­a­tion en Yougoslavie est encore plus trag­ique qu’en Tchéco-Slovaquie.

Une répres­sion sauvage, impi­toy­able, s’exerce sur les mil­i­tants ouvri­ers, social­istes et com­mu­nistes. C’est ain­si que dans la seule ville d’Agram qui compte 120.000 habi­tants, 10.000 per­son­nes ont été arrêtées en moins d’une année. La Slo­bod­na Tri­buna, jour­nal yougoslave, rap­porte toute une série de faits odieux à l’actif de la gen­darmerie et de la police. Ce ne sont que vio­ls, assas­si­nats, incendies, etc., per­pétrés impuné­ment et suiv­ant la fan­taisie des « défenseurs de l’ordre ».

La sit­u­a­tion économique est lam­en­ta­ble. La Rothe Fane, de Vienne, donne sur ce sujet des pré­ci­sions qui mon­trent les résul­tats de l’administration du gou­verne­ment yougoslave.

Pen­dant que l’État dis­tribue les dinars par mil­lions pour acheter « les droits » des féo­daux de Bosnie et de Macé­doine, et pour entretenir une innom­brable bureau­cratie, la mis­ère noire atteint la pop­u­la­tion ouvrière.

Les objets de pre­mière néces­sité sont hors de prix. Dans plusieurs provinces, la famine règne.

Un député d’Herzégovine a déclaré au Par­lement que, dans plusieurs endroits de cette province, il y a de nom­breuses familles de paysans qui, durant toute la semaine, n’ont pas un seul morceau de pain de maïs à manger.

Là aus­si, les fruits de la Vic­toire sont loin d’être savoureux!…

[/P./]