La Presse Anarchiste

Protestation de la fédération rouennaise

La Fédéra­tion inter­na­tionale de Rouen vient de pub­li­er dans l’Inter­na­tionale de Brux­elles une protes­ta­tion con­tre les votes du con­grès de la Haye.

Dans ce doc­u­ment, les Inter­na­tionaux de Rouen protes­tent con­tre l’aug­men­ta­tion de pou­voirs du con­seil général, con­tre le vote qui trans­forme l’In­ter­na­tionale en une société poli­tique, et en général con­tre les mod­i­fi­ca­tions faites aux statuts de l’As­so­ci­a­tion. La Fédéra­tion rouen­naise avait con­fié à un délégué le man­dat de la représen­ter à la Haye. Ce délégué s’est per­mis de vot­er dans un sens com­plète­ment opposé au man­dat qu’il avait reçu.

En con­séquence, la Fédéra­tion rouen­naise déclare nul le vote émis en son nom au Con­grès de la Haye, et donne pleine et entière adhé­sion à la protes­ta­tion de la minorité.

Nous le savions bien que ces soi-dis­ant délégués de la France qui se sont faits les instru­ments com­plaisants de M. Marx et ont aidé à la majorité à déna­tur­er les statuts de l’In­ter­na­tionale, ne représen­taient. pas le pro­lé­tari­at français, et qu’ils seraient désavoués. Rouen n’est pas la seule sec­tion qui ait protesté. D’autres, que la pru­dence nous défend de nom­mer ici, mais que la plu­part de nos lecteurs. con­nais­sent, ont protesté aus­si con­tre l’indigne abus qui a été fait de leurs noms et ont déclaré se ral­li­er à la déc­la­ra­tion de la minorité ain­si qu’aux réso­lu­tions du Con­grès de St-Imier.