La Presse Anarchiste

Les amis de la Revue Anarchiste

Notre idée fait son chemin : nous recevons des let­tres très favor­ables, accom­pa­g­nées par­fois d’en­cour­age­ments matériels. En dehors des cama­rades qui sont d’of­fice à class­er par­mi les « Amis » : ani­ma­teurs, col­lab­o­ra­teurs à quelque titre que ce soit (rédac­tion, con­fec­tion matérielle gra­tu­ite, vente, dif­fu­sion, etc.), il est cer­taines indi­vid­u­al­ités qui nous ont promis leur appui, qui nous ont demandé d’être des nôtres.

Être « Ami » de la Revue Anar­chiste sig­ni­fie être, en général, en accord avec sa ligne de con­duite et faire tout son pos­si­ble pour que la Revue Anar­chiste se défende au mieux et con­tin­ue à prospér­er. Ce titre — si titre il y a — ne con­fère aucun droit, mais n’im­plique aucune oblig­a­tion. Un seul but : aider la Revue Anar­chiste, soit morale­ment, soit matérielle­ment, ou les deux à la fois.

Au point de vue financier, les « Amis » de la Revue Anar­chiste don­neront chaque mois une cer­taine somme qui vien­dra s’a­jouter aux souscrip­tions reçues par ailleurs pour aider à boucler le bud­get. (Pour le numéro d’avril, il est ver­sé la somme de 90 francs ; dans le numéro de mai, nous indi­querons le détail des souscriptions.)

Par la suite, nous deman­derons à un cama­rade sérieux, et en dehors de l’ad­min­is­tra­tion directe de la Revue Anar­chiste, de bien vouloir s’oc­cu­per des « Amis », afin d’abord de mar­quer davan­tage l’indépen­dance des deux organ­ismes vis-à-vis l’un de l’autre, et, d’autre part… de répar­tir un peu plus la besogne !

Pour l’in­stant, s’adress­er à Fer­nand Fortin, 110, rue Saint-Maur, Paris (IIe).