La Presse Anarchiste

La Situation de La Revue anarchiste

Lorsqu’au 10 avril dernier, dans le n°4 de notre Revue, nous don­nâmes un tableau étab­lis­sant, par détail, le nom­bre de nos abon­nés, nous con­sta­tions avec plaisir une poussée, une ten­dance mar­quée à l’accroissement de ce nombre. 

Aujourd’hui, il n’en est plus de même et nos amis, nos lecteurs, tous ceux qui s’intéressent à l’œuvre de pro­pa­gande que con­stitue la Revue Anar­chiste pour­ront con­stater que nous avons dégringolé et per­du de notre avance. Au lieu d’augmenter, comme nous pou­vions le prévoir à bon droit, la quan­tité de nos abon­nés a dimin­ué ; de 1.646, les­dits abon­nements sont descen­dus à 1.425 ; dif­férence en moins : 221.

Les caus­es de cette sit­u­a­tion qui, pour ne pas être périlleuse n’en est pas moins alar­mante, sont multiples.

D’une part, quan­tité d’abonnements arrivaient à expi­ra­tion au n°4. Beau­coup de nos cama­rades, dont les moyens pécu­ni­aires sont réduits, n’ayant pu s’abonner pour plus de qua­tre numéros. Et, pour les mêmes raisons, beau­coup égale­ment n’ont pu renou­vel­er leur abon­nement. Si bien que 382 abon­nements n’ont pas été renou­velés. Ce qui fut cause, nous l’avons déjà dit, d’un bouil­lon­nage assez grand dans les numéros qui suivirent (nous escomp­tions tou­jours les réabon­nements) et, pour notre caisse, d’une perte sèche assez importante.

Nous ne pou­vons pas croire que ce soit le mécon­tente­ment ou la désil­lu­sion qui firent que nos cama­rades n’ont pas cru devoir se réabon­ner. Pour noire part, nous avons tou­jours fait tout ce (lui était pos­si­ble pour don­ner à notre Revue le max­i­mum d’intérêt et pour qu’on nous accorde toute con­fi­ance. D’ailleurs, per­son­ne, à notre con­nais­sance, n’a man­i­festé son mécon­tente­ment ni sa désillusion.

D’ailleurs, nous repor­tant aux chiffres, nous voyons que, si nous défalquons des 1.646 abon­nés exis­tant en avril, les 382 qui ne se sont pas réabon­nés, nous avons recruté, par con­séquent, 161 nou­veaux abon­nés, soit une moyenne de 40 par mois, plus d’un par jour.

Comme résul­tat, ce n’est pas, certes, très bril­lant et si, comme nous le déclarons au com­mence­ment de cet exposé, la sit­u­a­tion est alar­mante, elle n’est pas périlleuse pour cela. Mais, néan­moins, il nous faut y remédi­er sans délai

Il ne faut pas que nous per­dions un abon­né de plus.

Il faut, qu’au con­traire, tous ceux qui s’intéressent à cette Revue fassent effort pour nous trou­ver des abon­nés nouveaux.

El il faut d’abord que tous ceux dont l’abonnement arrive à expi­ra­tion effectuent sans délai leur renouvellement.

Comme nous l’annoncions dernière­ment dans Le Lib­er­taire, plus de 500 abon­nements arrivent à expi­ra­tion avec le n°8. Nos cama­rades, dont l’abonnement se ter­mine, auront à cœur, dans ces con­di­tions, de nous faire par­venir au plus tôt le mon­tant de leur réabonnement,

« N’attendez pas plus longtemps, cama­rades ! Ne soyez pas nég­li­gents ! N’aggravez pas davan­tage notre sit­u­a­tion, mais ayez à cœur, au con­traire, d’assurer une sta­bil­ité plus grande et par­tant, une plus grande impor­tance à notre Revue, à votre Revue, en lui assur­ant des ressources régulières, ce que vous pou­vez faire en renou­ve­lant régulière­ment, à dates d’échéance, vos engage­ments, votre abonnement ! »

Ensuite, lorsque la sit­u­a­tion sera dev­enue plus nette, plus ras­sur­ante, nous pour­rons envis­ager les moyens de dif­fuser plus longue­ment la Revue Anar­chiste, d’étendre son influ­ence, son impor­tance et de recruter de nou­veaux lecteurs, de nou­veaux abon­nés surtout.

Déjà, nous pou­vons faire part à nos amis d’une con­stata­tion que nous avons été amenés à faire en con­sul­tant nos fiches :

C’est que, si grand nom­bre de mil­i­tants, de cama­rades sont abon­nés, par con­tre, bien peu, très peu de groupe­ments, d’organisations le sont. C’est à peine si quelques organ­i­sa­tions syn­di­cales (on les compte par unités seule­ment) ont envoyé leur abon­nement. Et pour­tant on ne peut pas dire que La Revue Anar­chiste manque d’intérêt, ni qu’elle soit trop exclu­sive­ment œuvre de par­ti. La Revue Anar­chiste a un intérêt social, nous ne sauri­ons trop insis­ter à ce sujet et, comme telle, elle se place dans tous les groupe­ments d’avant-garde, dans toutes les organ­i­sa­tions ouvrières. Et comme sou­ventes fois il suf­fit d’une propo­si­tion pour décider organ­i­sa­tions ou groupe­ments à s’abonner, nous deman­dons instam­ment à nos cama­rades, à nos amis, à nos lecteurs, de faire le néces­saire pour décider le groupe­ment ou l’organisation aux­quels ils appar­ti­en­nent à s’abonner à la Revue Anar­chiste.

[|* * * *|]

Pour en ter­min­er, voici l’état de notre caisse arrêté au 22 août 1922 :

Abon­nemts et renou­velts d’abonnts 19.847,25
Vente au n° et règle­ments déposire  4.869,45
Soit un total de recettes de  24.710,70
Dépens­es pour frais d’impressions, d’expédition et divers pour les 7 nos parus, soit un total de  21.679,20
Reste à l’actif 3.031,50

[/L’Administrateur : Con­tent/]