La Presse Anarchiste

A l’étalage du bouquiniste

La race noire dans la démoc­ra­tie améri­caine, par S. Nel­son. — À tous ceux qu’intéressent mes cam­pagnes pour la race noire, si mal­traitée par la blanche pré­ten­due supérieure, je recom­mande la lec­ture de ce livre. Le prob­lème de son avenir y est traité magis­trale­ment ; ils y trou­veront aus­si une doc­u­men­ta­tion pré­cise sur sa sit­u­a­tion poli­tique, économique, intel­lectuelle et pour­ront ain­si se faire une juste idée de ce que doit être son rôle social.

La pro­priété fon­cière au Maroc, par André Mesureur, pré­face de M. A. Sar­raut, min­istre des Colonies. — Si vous voulez con­naître toutes les façons légales de spoli­er l’indigène, de s’emparer de ses ter­res et de devenir en peu de temps et à peu de frais un riche pro­prié­taire fonci­er au Maroc, lisez ce livre écrit par un dis­tin­gué « fils à papa » et digne­ment pré­facé par une excel­lence répub­li­caine dont la maîtrise en matière de spo­li­a­tion et d’emprisonnement des indigènes est depuis longtemps bien connue.

Com­ment on mobil­isa les con­sciences, par G. Demar­tial. — Il faut s’incliner devant ce livre, dans lequel l’auteur con­tin­ue la série de ses études si courageuses et si doc­u­men­tées à la fois sur les orig­ines de la grande boucherie. C’est une nou­velle clarté jetée par­mi les ténèbres que les vrais respon­s­ables, Poin­caré et con­sorts, ne cessent d’accumuler sur leur crime. Je ne puis m’empêcher, en ter­mi­nant sa lec­ture, de crier à M. Demar­tial : Courage, con­tin­uez à pour­chas­s­er de votre plume vigoureuse, avec votre doc­u­men­ta­tion implaca­ble, les men­songes et les menteurs.

Les semeurs de haine, par André Fri­bourg. — Si avant d’écrire son livre M. A. Fri­bourg avait la celui de M. G. Demar­tial, peut-être eût-il hésité à met­tre, comme il le fait, toutes les provo­ca­tions qui précédèrent la guerre sur le compte de l’Allemagne. M. Fri­bourg ignore ou plutôt feint d’ignorer qu’il y eut en France une poli­tique franche­ment provo­ca­trice dirigée par les Del­cassé, les Millerand, les Poin­caré et c’est pourquoi il se mon­tre détestable­ment unilatéral.

Pour men­tion. — L’Affligé, par Auguste Dupouy. — La Racaille, par Nonce Casano­va. — La Ville éphémère, par Jacques Sin­dral. — Le Can­tique de l’aile, par Edmond Ros­tand. — La Cam­pagne avec Thucy­dide, par A. Thibaudet. — Yas­mi­na, par Th. Valen­si. — La Fiancée morte, par Faure-Biguet.

[/P. V./]