La Presse Anarchiste

Entre nous

La libre Fédéra­tion part sans un sou. Elle ne vivra que de l’ap­pui de ceux qui s’y intéressent. Nous allons envoy­er ce numéro-ci et le suiv­ant à un cer­tain nom­bre de per­son­nes qu’on nous a indiquées comme des abon­nés pos­si­bles. Avec la cen­sure postale, beau­coup ne seront pas atteintes. Nous espérons donc que cha­cun par­lera du jour­nal dans son entourage et fera lire l’ex­em­plaire qu’il a en mains.

Nous pri­ons vive­ment ceux qui ne veu­lent pas s’abon­ner à La libre Fédéra­tion de nous ren­voy­er l’ex­em­plaire qu’ils recevront, en bif­fant sim­ple­ment leur nom et leur adresse et en écrivant sur l’en­veloppe : Refusé.

Et nous deman­dons à ceux à qui le jour­nal plaira de nous envoy­er de suite le mon­tant de leur abonnement.

Quant aux per­son­nes qui n’au­ront ni refusé les deux pre­miers numéros, ni payé l’abon­nement, nous fer­ons comme suit :

pour la Suisse : elles recevront dans vingt jours un rem­bourse­ment de 2 fr. 75 auquel elles voudront réserv­er bon accueil ;

pour l’ex­térieur : tout envoi cessera, les frais de rem­bourse­ment étant trop élevés.

Il va sans dire que nous fer­ons le ser­vice aux abon­nés éventuels momen­tané­ment gênés et qui nous en informeront.

Encore une fois, nous par­tons sans avance aucune. La vie de La libre Fédéra­tion dépend de ceux qui s’y intéresseront.

[/l. l. f./]