La Presse Anarchiste

Militaires et Gouvernants

Le Min­istre de la Guerre, l’ancien social­iste Lefèvre, déclare à la Cham­bre avoir besoin de 7 à 800.000 hommes sous les dra­peaux, c’est-à-dire davan­tage qu’avant la guerre.

Les ora­teurs du bloc, Briand en tête, sou­ti­en­nent le Min­istre et mon­trent l’Allemagne menaçante.

Mais à qui peut-on faire croire que la guerre puisse recom­mencer ? L’expérience vient de mon­tr­er qu’on fait la guerre surtout avec du matériel ; que la guerre coûte ter­ri­ble­ment cher. La dernière guerre s’est faite à crédit. Or, les peu­ples d’Europe n’ont plus ni argent, ni crédit.

Au fond, le Gou­verne­ment reste le pris­on­nier des mil­i­taires pro­fes­sion­nels. Il en est de même en Alle­magne, où le Gou­verne­ment, inca­pable de licenci­er le corps pléthorique et tout puis­sant des officiers, se trou­ve entre le dan­ger d’un coup d’État et d’une révolution.

Moral­ité : Les politi­ciens craig­nent encore plus les mil­i­taires que la fail­lite, financière.

N.B. — La pre­mière république est morte de n’avoir pas su démo­bilis­er ses armées. Je me demande com­ment les bolchevistes s’y pren­dront pour démo­bilis­er les leurs.
 
[/M. P./]