La Presse Anarchiste

Mouvement social

Lon­dres. — La con­férence de notre ami Reclus, annon­cée par les jour­naux bour­geois, a eu lieu la semaine dernière dans une vaste salle, qui fut comble dès l’ou­ver­ture des portes ; il la fit en anglais ; le silence le plus strict n’a cessé d’être observé pen­dant une heure et demie qu’elle a duré ; seuls, de temps à autre, les applaud­isse­ments inter­rompaient l’orateur.

La con­férence exposée, on deman­da les con­tra­dicteurs : il s’en mon­tra dans tous les coins ; cha­cun à son tour fit son objec­tion, aux­quels répondirent Élisée, Pierre et un jeune Anglais. On remar­quait que la bonne moitié de la salle était occupée par les social-démoc­rates, les divers applaud­isse­ments le prouvaient.

Le Français qui assis­tent à ces con­férences il ces con­férences con­tra­dic­toires est tou­jours éton­né de la con­te­nance des par­ties advers­es qui écoutent avec calme des choses qui les choquent quelquefois.

Aus­si ces réu­nions sont-elles fécon­des en résultats.

[/Guérineau/]