La Presse Anarchiste

Paroles d’hier et d’aujourd’hui

…L’évo­lu­tion lais­sée à elle-même élim­in­era un peu plus tôt ou un peu plus tard toute autre forme sociale et nous lais­sera l’A­n­ar­chie. Mais l’évo­lu­tion dirigée s’ef­forcera de décou­vrir l’élé­ment com­mun dans ses échecs du passé, rejet­tera som­maire­ment tout ce qui pos­sède en soi cet élé­ment et acceptera sur le champ l’A­n­ar­chie, qui ne le con­tient pas. Parce que nous sommes les pro­duits de l’Évo­lu­tion, nous ne devons pas être for­cé­ment ses mar­i­on­nettes. Au con­traire, à mesure que s’ac­croît notre intel­li­gence, nous en devenons de plus en plus les maîtres. C’est juste­ment parce que nous nous lais­sons impos­er par l’Évo­lu­tion, parce que nous nous efforçons de dis­cuter avec elle plutôt que de la devancer ; c’est parce que nous musons, flânons ou gaspillons notre temps que nous nous préoc­cupons de scruti­ns secrets, scruti­ns publics et autres fari­boles, au lieu d’en­vis­ager la ques­tion du vote du point de vue des principes, et que « nous pré­parons la voie » à notre grand regret — à ces grandes « révo­lu­tions » et à ces « grandes épo­ques » où les extrémistes pren­nent soudaine­ment le dessus. Grandes épo­ques, vrai­ment ! Plutôt grands désas­tres qu’il nous appar­tient d’élud­er avec vig­i­lance. Mais com­ment ? En étant des extrémistes aujour­d’hui. S’il y avait plus d’ex­trémistes en péri­odes évo­lu­tion­naires, il n’y aurait pas de péri­odes révo­lu­tion­naires. Il n’y a pas de leçon plus impor­tante que celle-là à appren­dre pour l’humanité…

[/Benj. R. Tuck­er/]