La Presse Anarchiste

A travers le monde

La délé­ga­tion du Par­ti Tra­vail­liste, et des Trades-Unions est de retour de Russie ; son rap­port est un peu nuageux, mais il apporte suff­isam­ment de pré­ci­sion sur la sit­u­a­tion économique dans la République des Sovi­ets : Une grande nation, un grand peu­plé suc­combe sous l’ignominie du plus infâme des régimes qu’ait con­nus l’humanité et meurent de faim aux milieux des ter­res les plus rich­es et les plus fer­tiles du monde, entier. Mais l’argument le plus décisif con­tre un régime aus­si odieux, est, sans aucun doute„ la let­tre même de Lénine, remise par le dic­ta­teur à la délé­ga­tion bri­tan­nique. Cette let­tre, pub­liée dans toute la grande presse a pro­duit un ahurisse­ment général par­mi tout le peu­ple du Roy­aume-Uni. Quoi, c’est le génie du social­isme sci­en­tifique qui par­le ain­si et qui ose de la sorte don­ner des ordres au peu­ple le plus libre du monde ! Que l’on s’imagine un écol­i­er de douze ans à qui on aurait fait des cours de marx­isme pen­dant quelques mois et qui voudrait comme une docte per­son­ne don­ner des con­seils et des ordres à un peu­ple qui a, sous les formes les plus divers­es, expéri­men­té le social­isme et le com­mu­nisme, et l’on aura une impres­sion exacte de la let­tre en ques­tion. Cer­tains ont dit : Lénine est mal infor­mé, son entourage est défectueux. D’autres ont déclaré plus juste­ment : Ce Lénine est un crétin.

Aus­si au Con­grès du Par­ti Tra­vail­liste bri­tan­nique, qui s’est ouvert à Scar­bor­ough, le 22 juin dernier, les bolchevistes et le bolchevisme ont été réex­pédiés en Russie comme des choses impro­pres à la con­som­ma­tion des peu­ples de la Grande Bre­tagne, cela mal­gré un pathé­tique plaidoy­er du fameux George Lans­bury, un des plus beaux échan­til­lons des politi­ciens d’outre-Manche. Les Bri­tan­niques, comme d’ailleurs leurs cousins d’Amérique, sont dans la deux­ième Inter­na­tionale et ils sont réso­lus y rester, et ils y resteront.

[/Lau­rent-Casas./]