La Presse Anarchiste

Entre nous


C’est donc enten­du, le ser­vice du jour­nal est fait pour deux numéros aux per­son­nes dont on nous a don­né l’adresse.

Celles qui ne veu­lent pas s’abon­ner auront l’oblig­eance de nous ren­voy­er le dernier exem­plaire reçu en bif­fant leur nom et leur adresse et en écrivant sur l’en­veloppe : Refusé.

Les per­son­nes, par con­tre, à qui le jour­nal plaira voudront bien nous envoy­er de suite le mon­tant de l’abonnement.

Celles qui ; après récep­tion de deux numéros, n’au­ront ni refusé ni payé, recevront, dans quelques jours et si elles habitent la Suisse, un rem­bourse­ment de 2 fr.75 auquel elles voudront réserv­er bon accueil ; pour les per­son­nes habi­tant l’Ex­térieur, nous n’en­ver­rons pas de rem­bourse­ment ; l’en­voi cessera sim­ple­ment si elles ne nous font rien savoir.

Il nous faut 2000 abon­nés, au bas mot, pour pou­voir tourn­er et nous dévelop­per. Il y a bien en Suisse, en France, en Amérique et ailleurs, 2000 citoyennes et citoyens sachant le français capa­bles de s’in­téress­er à un organe où ils peu­vent dire leur mot et dont le pro­gramme, s’il pou­vait s’ex­primer en quelques mots, est de :
— lut­ter pour l’é­man­ci­pa­tion des pro­duc­teurs, en dehors de toute tutelle politique ;
— défendre l’au­tonomie régionale, le droit des peu­ples, les cou­tumes fédéral­istes, con­tre la force de l’État ;
— soutenir les principes de liberté.

Mal­gré l’hor­reur des temps, nous avons con­fi­ance et comp­tons sur les bonnes volontés.

[/l.l.f./]