La Presse Anarchiste

Avertissement

Le meet­ing organ­isé par le car­tel des fonc­tion­naires au Vélo­drome d’Hiv­er a été l’oc­ca­sion de faits regret­ta­bles qu’on pou­vait croire l’a­panage des ban­des fas­cistes qui pul­lu­laient sous l’oc­cu­pa­tion. Quelques-uns de nos cama­rades qui vendaient notre jour­nal à la sor­tie de cette imposante man­i­fes­ta­tion se sont vus pris à par­tie d’une manière inad­mis­si­ble par les élé­ments qui com­po­saient le ser­vice d’« ordre ».

Nous ne voulons rien drama­tis­er, car nous savons bien que la plu­part des cama­rades com­mu­nistes réprou­vent de pareilles méth­odes dont ils ont eu tant à souf­frir de la part des trublions fas­cistes au cours de ces dernières années.

Nous com­prenons que ce qui car­ac­térise le choix des élé­ments des­tinés à assur­er l’« ordre » n’a qu’un très loin­tain rap­port avec les qual­ités de réflex­ion et de tolérance qui doivent servir de fonde­ment à la for­ma­tion de mil­i­tants se récla­mant de la classe ouvrière et se procla­mant les meilleurs défenseurs d’une démoc­ra­tie qui, suiv­ant les paroles d’At­tlee, ne peut trou­ver sa rai­son d’être que dans le respect des minorités.

Nous espérons donc ne plus revoir de pareils inci­dents qui nous oblig­eraient à pren­dre des mesures appropriées.

Nous voulons croire que pour ceux qui se déclar­ent les cham­pi­ons de la lutte antifas­ciste il ne s’ag­it pas seule­ment de com­bat­tre les forces de réac­tion, mais égale­ment de ban­nir leurs méth­odes qui sont la honte de la con­science de la classe ouvrière.