La Presse Anarchiste

Frédéric Engels

Dans la nuit du 5 août, à l’âge de soix­ante-quinze ans, est mort à Lon­dres un des fon­da­teurs de la social-démoc­ra­tie alle­mande et l’a­mi intime de Karl Marx : – Frédéric Engels.

Homme d’une instruc­tion supérieure, surtout dans la méta­physique, tra­vailleur infati­ga­ble, dialec­ti­cien sub­til, polémiste- de pre­mier ordre, Engels avait ren­du, par ses écrits nom­breux, des ser­vices immenses am mou­ve­ment ouvri­er en Alle­magne. Depuis son pre­mier ouvrage impor­tant, La sit­u­a­tion des class­es ouvrières en Angleterre, pub­lié en 1845, et jusqu’aux derniers jours de sa longue car­rière poli­tique, il res­ta fidèle aux idées exposées par lui et par Marx, en 1847–48, dans le « Man­i­feste du par­ti com­mu­niste ». Selon l’opin­ion des pané­gyristes d’En­gels, ce man­i­feste est jusqu’à nos jours la base fon­da­men­tale du mou­ve­ment social-démoc­ra­tique, et tout ce qu’En­gels et Marx ont pub­lié, plus tard n’est qu’un exposé plus ou moins éla­bore des idées énon­cées dans ce man­i­feste. Ce qui est tout à fait juste. Toutes les brochures d’En­gels – car depuis son ouvrage de 1845 il pub­lia seule­ment des brochures et des pam­phlets de polémique, et son dernier petit tra­vail sur l’o­rig­ine de la famille est plutôt un tra­vail de com­pi­la­teur, d’après les recherch­es de Mor­gan, de Maine et d’autres – toutes ses brochures et arti­cles de jour­naux sont réelle­ment la répéti­tion inces­sante des mêmes idées.

En quoi consistent-elles ?

Ain­si qu’En­gels le racon­te lui-même dans Louis Feuer­bach, pen­dant sa jeunesse il était com­plète­ment plongé dans la méta­physique réac­tion­naire de Hegel. D’après une des plus grandes autorités dans la philoso­phie mod­erne – le pro­fesseur Wundt – tout le sys­tème d’Hegel était appro­prié aux idées réac­tion­naires de la Restau­ra­tion, qui fai­sait une guerre à out­rance à l’héritage de la grande Révo­lu­tion, et spé­ciale­ment à la Déc­la­ra­tion des droits de l’homme. Aus­si nous voyons qu’Hegel proclame, comme une vérité absolue, la soumis­sion com­plète de l’in­di­vidu à l’État, et il affirme qu’au­cun droit indi­vidu­el n’a de rai­son d’être devant l’État tout-puis­sant. II est vrai que, sous l’in­flu­ence de L. Feuer­bach, Engels et Marx, comme beau­coup d’autres, finirent par se révolter con­tre la méta­physique d’Hegel. Mais, selon Engels lui-même, ils n’ont pas renon­cé au sys­tème com­plète­ment : ils l’ont seule­ment « mis sur ses pieds » ; c’est-à-dire, ils se sont déclarés révo­lu­tion­naires et matéri­al­istes, en admet­tant toute la doc­trine de l’État cen­tral­isé et tout-puissant.

Il n’y a donc rien d’é­ton­nant à ce que leur « man­i­feste » revendique, au nom du social­isme, le mono­pole de l’État dans l’or­gan­i­sa­tion de toute la vie économique d’une nation, avec « le tra­vail oblig­a­toire pour tous », « la créa­tion d’une armée de tra­vail, spé­ciale­ment pour l’a­gri­cul­ture » et « l’amélio­ra­tion dans la cul­ture agri­cole d’après un plan unique et oblig­a­toire » (voir le Man­i­feste, 1re édition).

Une pareille con­cep­tion du social­isme était com­plète­ment étrangère aux idées com­mu­nistes autonomes de Robert Owen – ce grand fon­da­teur du mou­ve­ment ouvri­er et du social­isme mod­erne. Louis Blanc même, dans son Organ­i­sa­tion du tra­vail, admet­tait qu’une fois que le crédit d’État aurait per­mis aux ate­liers de s’or­gan­is­er, les asso­ci­a­tions devaient jouir d’une autonomie com­plète dans leur vie intérieure. Mais les Anglais, aus­si bien que les Français, n’avaient pas été atteints par l’in­flu­ence néfaste de la méta­physique réac­tion­naire. Aus­si, pour bien se dis­tinguer de ces « igno­rants » en cette méta­physique, Engels et Marx, les pre­miers, si je ne me trompe, s’ap­pro­prièrent le titre de « social­isme sci­en­tifique » (en réal­ité, « méta­physique » et « réac­tion­naire »), tan­dis que Robert Owen – à cet esprit si posi­tif, cet organ­isa­teur incom­pa­ra­ble et ini­ti­a­teur dans la lég­is­la­tion du tra­vail, à ce matéri­al­iste et athée et ce créa­teur du mou­ve­ment coopératif, l’homme qui souf­fla une vie nou­velle et vigoureuse dans les trades-unions, – ils appliquèrent l’ép­ithète d’« utopiste » !

L’his­toire mod­erne nous mon­tre que la doc­trine hégéli­enne : « Tout pour l’État et par l’État » était com­plète­ment fausse, et vers la fin de sa vie (1891), Engels se vit obligé de déclar­er que dans une société com­mu­niste l’État n’au­ra aucune rai­son d’être (voir la pré­face à la troisième édi­tion de la Guerre civile de Marx). Mais c’é­tait déjà trop tard. Son influ­ence pen­dant un demi-siè­cle a pro­duit toute une bande de blagueurs igno­rants qui se procla­ment aus­si « sci­en­tifiques ». Sans avoir la moin­dre idée de la méta­physique réac­tion­naire d’État créée par Hegel, les adeptes d’En­gels enseignent aux ouvri­ers des idées baro­ques (Voir l’Ère Nou­velle, n°10 et 11 de 1894) sur l’ac­tion et la phénoménolo­gie d’un esprit absolu dans l’his­toire de l’hu­man­ité… Et ceci en France ! et de nos jours, après les ency­clopédistes, après Lamar­ck, Laplace, Dar­win, Lyell, Quételet, Owen !…

Cette pro­pa­gande d’ig­no­rance et de réac­tion méta­physique, menée par les adeptes du « social­isme sci­en­tifique », c’est-à-dire par les élèves d’En­gels, restera une tache bien noire sur la renom­mée du maître.

Les méfaits poli­tiques ou lit­téraires, on peut les par­don­ner à un défenseur des intérêts du peu­ple ; aus­si passerons-nous en plein silence toutes les attaques d’En­gels con­tre les hommes et l’idée anar­chistes… Mais l’altéra­tion d’une idée large, human­i­taire et vrai­ment éman­ci­patrice (le com­mu­nisme autonome de Robert Owen), l’in­tro­duc­tion dans le social­isme de la méta­physique, con­damnée par la sci­ence et reniée par la philoso­phie mod­erne, – je doute fort que l’his­toire du mou­ve­ment social­iste voudra l’en absoudre, mal­gré les ser­vices qu’il a ren­dus, mal­gré ses qual­ités brillantes.

[/W. Tcherke­soff/]