La Presse Anarchiste

Les grèves

Salon. – Les ouvri­ers boulangers de Salon se sont mis en grève dans les pre­miers jours d’août, en récla­mant une aug­men­ta­tion de 25 cen­times par fournée. Après quelques jours, les patrons ont cédé, mais ils ont aug­men­té le prix du pain. Comme la plu­part des ouvri­ers boulangers sont chargés de famille, et par con­séquent de forts con­som­ma­teurs, ils ren­dent d’une main ce qu’ils reçoivent de l’autre.

[/(D’après une cor­re­spon­dance locale.)/]

Reims. – Les tis­seurs de l’u­sine Wal­baum ont réin­té­gré leur bagne après 8 jours de grève sans avoir pu obtenir sat­is­fac­tion. Ils avaient sus­pendu le tra­vail parce que dix d’en­tre eux avaient été ren­voyés par un con­tremaître. Le patron, après pour­par­lers, avait accep­té de repren­dre les dix ouvri­ers con­gédiés, mais à la con­di­tion qu’ils fis­sent des excus­es au con­tremaître. Refus caté­gorique des ouvri­ers. Mais, après huit jours, la faim les rame­na au tra­vail sans avoir pu faire réin­té­gr­er leurs Cama­rades. Toute­fois, cet exem­ple de sol­i­dar­ité est à noter.

[/(D’après une cor­re­spon­dance locale.)/]

Rennes. – Grève des char­p­en­tiers et scieurs de long. Le prix de l’heure, qui était naguère de 45 cen­times, a été réduit à 33 cen­times. Les grévistes récla­ment le retour à l’an­cien tarif.