La Presse Anarchiste

La Revue Anti-Patriote à ses lecteurs

Com­pagnons

Ain­si que notre titre l’indique nous entre­prenons une lutte sans relâche con­tre le Patri­o­tisme, mais, notre idée, en fon­dant cette Revue, n’a pas été que de saper ce préjugé ; quoique jeunes nous nous sen­tons assez de force pour les com­bat­tre tous sans exception.

Depuis celui qui con­damne le mal­heureux pro­lé­taire, que de longues années de tra­vail ont épuisé, à mourir de faim à côté des inutil­ités de luxe, que sa sueur ont fourni à ses exploiteurs, sous le pré­texte de Respect de la Pro­priété et qui n’est, par con­séquent, que la lâche renon­ci­a­tion des biens qui lui ont été volés ; jusqu’à celui qui nous a légué les aimables dirigeants que nous subis­sons, c’est-à-dire, l’Autorité et son corol­laire indis­pens­able le Suf­frage Uni­versel ; en pas­sant naturelle­ment par la Famille, la Reli­gion, etc., etc.

Nous ne cesserons donc de faire partout et tou­jours une guerre acharnée aux préjugés et à ceux qui les maintiennent.

Car nous croyons que ce sont eux qui met­tent le plus d’en­trav­es au but que nous pour­suiv­ons par la Révo­lu­tion Sociale qui ren­versera cette société, pour­rie qui n’est basée que sur l’as­sas­si­nat légal et l’ex­ploita­tion, pour la rem­plac­er par une société égal­i­taire et basée sur la paix et le tra­vail où cha­cun pro­duisant selon ses forces et ses capac­ités pour­ra con­som­mer selon ses besoins et pour nous résumer par la Société Com­mu­niste Anar­chiste.

Vive la révo­lu­tion sociale ! 

[/Le comité de rédaction/]