La Presse Anarchiste

Il n’est pire sourd qui ne veut entendre

Ne voulant rien enten­dre pour pay­er à la nation le si léger trib­ut de quelques mois de leur lib­erté, des jeunes con­scrits lyon­nais fai­saient la sourde oreille !

C’est un infir­mi­er de vingt-trois ans, chargé de déter­min­er le groupe audiométrique des con­scrits, qui con­tre verse­ment de 400 francs, arrangeait le coup.

N’ayant hélas qu’une corde à son arc, l’é­val­u­a­tion de l’acuité audi­tive, le jeune homme notait bas. Ses attri­bu­tions ne lui per­me­t­tant pas de fab­ri­quer des aveu­gles ou des ban­croches, il fai­sait des sourds fort accept­a­bles pour les médecins mil­i­taires qu’une sécu­laire sagesse fait s’en tenir en matière diag­nos­tique aux sub­al­ternes lumières de l’in­fir­mi­er, facile à sac­ri­fi­er en cas de malheur.

Il n’y avait dans cette affaire que des béné­fi­ci­aires, aucune vic­time. Nul ne peut se plain­dre d’avoir été lésé. Con­tre une bagatelle de quelques cen­taines de francs, l’in­fir­mi­er de la caserne de la Vit­ri­o­lerie (quel joli nom pour une caserne) don­nait loyale­ment ce qu’au­cune rela­tion par­lemen­taire, maçon­nique ou même mil­i­taire ne saurait obtenir.

Il aura fal­lu qu’un hon­nête homme dont le fils avait été réfor­mé aux risques et périls de l’in­fir­mi­er porte plainte — une plainte qui équiv­aut à une dénon­ci­a­tion — pour que tout craque.

Le brave père dans son sur­saut civique, dénonçait égale­ment son fils, auquel son libéra­teur récla­mait — c’est la moin­dre des choses — un reli­quat de deux cents francs, des facil­ités de paiement, — sans intérêts, ce qui ne court pas les rues — lui ayant été gen­ti­ment accordées !

Une cen­taine de priv­ilégiés auraient, en acquit­tant plus ou moins le salaire du risque, dû leur lib­erté à l’ingénieux et auda­cieux strat­a­gème de l’in­fir­mi­er de la Vitriolerie.

Atten­tion ! Suiv­ez bien cette affaire. Les « vic­times » vont sur­gir, pitoy­ables. Entraînées, sub­juguées par le mau­vais génie, le coupable, le seul.

Haro sur le baudet d’où nous vient tout le mal !

Ça va être joli !

Écoute petit gars, 400 francs, à l’époque et au cours du temps, je ne les avais peut-être pas, mais tu m’au­rais fait crédit, hein ? Mer­ci petit gars.

[|* * * *|]

Il n’a rien fal­lu de moins que l’étroite col­lab­o­ra­tion des policiers de la 6e brigade ter­ri­to­ri­ale et de la S.R.I. (sec­tion de recherch­es et infor­ma­tions) pour venir à bout du gang des lance-pierres.

Cette rai­son sociale ne cou­vre en aucune façon les polis­sons agisse­ments de galop­ins casseurs de vit­res et tueurs de moineaux. Il s’ag­it au con­traire de casseurs-sachant-cass­er, éprou­vés, chevronnés.

Ils ont choisi le lance-pier­res pour son côté pra­tique, mod­erne autant dire. Pour l’efficacité.

Le tireur d’élite de l’équipe, à vingt mètres, vous dégringo­lait la vit­rine élue.

Lance-pier­res et billes d’acier !

Le reste coule de source. Réflexe et célérité dans l’exé­cu­tion. L’in­spi­ra­tion roman­tique n’in­ter­ve­nait évidem­ment que pour une part infime. Mais les ama­teurs de hold-up bien faits ne man­queront pas d’ap­plaudir à cette inno­va­tion technique.

Va fal­loir met­tre sa mon­tre à l’heure du côté Série noire. Vite fait. Et remiser aux acces­soires flingues, sul­fa­teuses et autres bazookas avec quoi les durs mai­son auraient l’air un peu patate.

[|* * * *|]

Un chauf­feur de taxi attaqué à Paris a déclaré que ses agresseurs avaient le type anglais. M. Gail­lard (c’est le nom du chauf­feur) aura mal vu. Il s’ag­it prob­a­ble­ment de Nord-Africains assez habiles pour don­ner le change.

Un agresseur, d’or­dre général, a le type Nord-Africain. Puisqu’il y a des règles, autant s’y tenir, ça ori­ente la police et ça facilite les recherches.

[|* * * *|]

Une mère de trente-six ans a été brûlée dans l’ex­plo­sion de la Cité Emmaüs de Livry-Gar­gan, avec trois de ses sept enfants.

Sept enfants ! Cité d’urgence !

Pensez-vous vrai­ment qu’il y ait urgence ? Où en sommes-nous, au fait, de ces préoc­cu­pa­tions poli­tiques con­tra­cep­tives et électorales ?

[/Jacques San­vi­gnes/]