La Presse Anarchiste

L’anarchisme, c’est du sérieux… ou presque.

Après la guerre, après le syn­di­cal­isme, après tant et tant d’autres thèmes qui démon­trent à quel point l’anarchisme, dans son ensem­ble est un pro­jet sérieux et con­stru­it, il était plus que temps de ramen­er tout le monde sur terre. Pour cela, quoi de mieux que l’incomparable Bul­letin du Groupe d’Études Sci­en­tifiques et son ani­ma­teur, l’inimitable Paraf-Javal ?

Le con­tenu est pénible, les élu­cubra­tions dif­fi­ciles à suiv­re, en par­ti­c­uli­er avec cette manie de ne pas nom­mer les gens (j’ai la flemme de chercher l’identité de tous les pseu­do­nymes employés, mais celui qui veut s’amuser à cela trou­vera sans dif­fi­cultés les per­son­nes incrim­inées). Bref, la mise en ligne de ce Bul­letin pour­rait servir de preuve pour démon­tr­er que mon seul but avec ce site est de dén­i­gr­er le mouvement.

Pour me faire par­don­ner, vous trou­verez aus­si le chapitre 4 des sou­venirs de Charles Mala­to. Il n’aborde pas encore la péri­ode de la Com­mune, mais cela vien­dra assez vite (je met­trai la suite en ligne dès que l’article « Principes d’arithmétiques physiques » de Paraf-Javal aura atteint les 2.000 vis­i­teurs… his­toire de prou­ver que l’on peut être anar­chiste et sadique).

Bonne lec­ture (si on peut dire).

Vin­cent Dubuc


dans