La Presse Anarchiste

Où l’on renvoi le Dr Pierrot dans ses tranchées…

Ceux qui lisent mes petites intro­duc­tions en page d’ac­cueil du site auront noté le goût un peu amer que m’avait lais­sé le dernier numéro de Plus Loin mit en ligne. J’avais con­clu que la prochaine fois, je met­trais un truc marrant…

J’au­rais dû dire mar­rant, intéres­sant, énorme… « bath aux pommes » comme dirait l’au­teur de la chose : le numéro 1 du Père Peinard

Je dois avouer que sur ce coup-là, je jubile avec l’im­pres­sion d’at­tein­dre la gloire : le Père Peinard ! C’é­tait presque un fan­tasme quand j’ai crée ce site ! Ren­dons à César ce qui lui revient, je ne suis pas respon­s­able de l’énorme tra­vail de numéri­sa­tion néces­saire à cette pub­li­ca­tion. Ma mod­este con­tri­bu­tion se lim­ite à la tran­scrip­tion des images en texte et à leur mise en ligne. Mer­ci donc à Dominique pour son boulot épatant.

Et main­tenant, fout­tez-moi dehors tous les Pier­rot aux petits pieds, les Wintsch et leurs manies de petits doc­teurs don­neurs de leçon. Place au gas à poil.

Vin­cent Dubuc


dans