La Presse Anarchiste

L’autocopiste ou la mort

Aujour­d’hui, his­toire d’une longue douleur per­son­nelle : les Vagabonds, douleur, pour une fois, non en rai­son du con­tenu — qui même si il n’est pas ren­ver­sant reste accept­able — mais au contenant…

Les Vagabonds étaient pub­liés par Paul Berg­eron qui util­i­sait un procédé appelé l’au­to­copieur (je crois), soit une sorte d’ancêtre de nos pho­to­copieuses. Autrement dit, ce n’é­tait pas une revue util­isant des car­ac­tères d’im­primerie mais une copie de l’écri­t­ure manuelle de Berg­eron et, autant le dire, je ne suis pas un spé­cial­iste en paléographie… 

Pour le reste, je vous laisse seuls juges, j’ai eu, lors de mes débuts dans le mou­ve­ment, une grande atti­rance pour les idées indi­vid­u­al­istes, mon “évo­lu­tion” idéologique m’en a éloigné, tout comme m’en a éloigné le pédan­tisme éli­tiste exces­sif de beau­coup d’in­di­vid­u­al­istes… (je ne par­le pas ici de cette revue en par­ti­c­uli­er). Mais, ce site n’est pas dédié à mes errances théoriques donc je vous laisse aux pris­es avec Mano­va, Berg­eron et les autres. 

Bonne lec­ture

[/Vincent Dubuc/]


dans