La Presse Anarchiste

Mille-pattes

Un jour de pluie prop­ice aux inventaires
je pris mon mille-pattes
dans le creux de la main
pour lui compter les pattes…
Mais il fal­lut le tuer
pour en savoir le nombre.

[|*|]

Com­bi­en d’objets détruits
de maisons incendiées
et d’hommes disparus
pour con­naître le poids
des richess­es du monde ?

[|*|]

Ain­si font les méticuleux
qui diri­gent nos patries.
Ils se sont asso­cié la mort
pour ren­dre plus facile
leur comptabilité
et l’ordre sur la terre.

[/Pierre Bou­jut./]