La Presse Anarchiste

“Jean Grave, des tranchés de Brighton…”

Hier j’avais mis en ligne le numéro 92 des Cahiers de l’Hu­man­isme Lib­er­taire, numéro dont le con­tenu m’avait lais­sé plus que dubitatif.

Aujour­d’hui, c’est le tour du pre­mier numéro des Pub­li­ca­tions de la Révolte et des Temps Nou­veaux, revue pub­liée par Jean Grave après sa rup­ture d’avec le groupe édi­teur des Temps nou­veaux. Grave était alors par­ti­c­ulière­ment isolé du mou­ve­ment dont une grande par­tie le traitait en vieil­lard acar­iâtre — pour ceux qui l’avaient d’abord suivi dans sa dérive guer­rière lors du pre­mier con­flit mon­di­ale — ou en paria pour ceux qui ne lui avaient jamais par­don­né ce qui était con­sid­éré comme un naufrage intel­lectuel (“Jean Grave, des tranchés de Brighton” comme l’ap­pelait E.Armand, pour rap­pel­er qu’une fois son appel à rejoin­dre le front passé, il s’é­tait empressé de se réfugi­er en Grande-Bretagne…).

Quoi qu’il en soit, ce pre­mier numéro s’ou­vre sur une let­tre de Kropotkine qui donne son point de vue sur la Révo­lu­tion russe. Il me sem­ble que le texte est issu d’une tra­duc­tion hasardeuse de l’anglais (ce n’est qu’une sup­po­si­tion) par Grave d’où son côté par­fois ban­cal. Ceci dit, ceux qui s’in­téressent au sujet, y trou­veront de quoi sat­is­faire leur curiosité.

Bonne lec­ture.

[/V. Dubuc/]



dans