La Presse Anarchiste

À la CGT Syndicaliste Révolutionnaire

L’association Inter­na­tionale des Tra­vailleurs, heureuse d’apprendre qu’après des années d’indécision et de tâton­nements les syn­di­cal­istes révo­lu­tion­naires de France ont enfin retrou­vé la route de l’union des forces syn­di­cal­istes et révo­lu­tion­naires qui, seule, peut men­er la bar­que ouvrière au rivage éman­ci­pa­teur, salue chaleureuse­ment la créa­tion de la CGT Syn­di­cal­iste Révolutionnaire.

La nou­velle CGT – celle qui con­tin­uera la tra­di­tion de la CGT véri­ta­ble­ment syn­di­cal­iste d’avant-guerre – est l’émanation de la volon­té ferme d’en finir avec les vicis­si­tudes qui risquaient d’engourdir notre mou­ve­ment en France. L’adhésion unanime de la CGTSR à l’Association Inter­na­tionale des Tra­vailleurs don­nera, à son tour, une impul­sion récon­for­t­ante au syn­di­cal­isme mon­di­al et soud­era plus forte­ment que jamais les liens qui unis­sent les syn­di­cal­istes révo­lu­tion­naires fédéral­istes et anti-étatistes du monde entier.

L’AIT se réjouit de voir entr­er en son sein la CGTSR, sa fille cadette – la con­tin­u­a­trice de l’œuvre de ceux qui furent nos aînés à nous tous. Car, n’est-ce pas sous la poussée de Pell­outi­er et, plus tard, de Pouget, d’Yve­tot, de Grif­fu­el­h­es que naquit le syn­di­cal­isme révo­lu­tion­naire auquel ils surent don­ner un élan qui lui per­mit bien­tôt de franchir les fron­tières et aller semer la bonne graine sur le sol fer­tile de la classe ouvrière des autres pays ?

Soyez donc les bien­venus, cama­rades de France, au sein de la grande famille mon­di­ale au-dessus de laque­lle flotte fière­ment la ban­nière du fédéral­isme anti-étatiste.

Avec vous, la lutte sera moins dure, plus encour­ageante. À l’œuvre donc pour l’émancipation de tous les exploités, de tous les salariés !

Vive la CGTSR, sec­tion française de l’Association Inter­na­tionale des Travailleurs !

[/Le Bureau Admin­is­tratif et le secré­tari­at de l’AIT/]