La Presse Anarchiste

Où l’on en apprend un peu plus sur la jeunesse de Leval…

Aujour­d’hui nous con­tin­uons dans l’excellence : les Cahiers de l’hu­man­isme lib­er­taire. Il n’y a rien à jeter dans ce numéro, même les arti­cles un peu passé en rai­son de l’évo­lu­tion du monde.

On notera les nom­breux sous-enten­dus dirigés con­tre ceux qu’on pour­rait appel­er les « ultras » de la Révo­lu­tion (pour ne pas dire de l’a­n­ar­chisme). c’est d’ailleurs le sujet prin­ci­pal de l’édi­to : Faux cal­culs qu’il faut rap­procher d’un ou deux arti­cle pub­lié par Noir & Rouge de 1962

Lev­al, n’a jamais eut — à ma con­nais­sance — la faib­lesse théorique du “tous dans le même panier” du “si ce n’est pas anar­chiste, c’est à foutre à la benne” ou pire encore, du “si il y a mar­qué Révo­lu­tion dessus, c’est que c’est du bon”. Rien que pour ça, il est de ces penseurs que je trou­ve, per­son­nelle­ment, incontournable.

Cha­cun ses préférences, pour moi, les Cahiers font par­tie des meilleures revues que l’a­n­ar­chisme fran­coph­o­ne a produit.

Sinon, une note biographique sur Lev­al, juste­ment… à con­sul­ter plus pour la curiosité qu’autre chose. 

Bonne lec­ture

Vin­cent Dubuc


dans