La Presse Anarchiste

Deux généraux et puis s’en vont

[(Je cherche en grande pri­or­ité à com­pléter les col­lec­tions des Cahiers du Social­isme Lib­er­taire, des Cahiers de l’Humanisme Lib­er­taire et de Civil­i­sa­tion Lib­er­taire. Si vous êtes prêts à me les céder (vente ou don, col­lec­tions com­plètes ou non), à me les prêter pour copie ou toute autre idée, con­tactez-moi par mail (lien en bas de cet article). .)]

Pour une fois je colle à l’ac­tu­al­ité : alors que notre nou­veau Thiers pense qu’il est préférable de fêter Naboléon et les flots de sang qu’il à répan­du à tra­vers l’Eu­rope et au-delà, j’ai pen­sé qu’un petit détour par la Com­mune, dont c’est aus­si l’an­niver­saire, était nécessaire…

Donc nous voici de nou­veau en com­pag­nie du jeune Charles, 14 ans au comp­teur, qui assiste aux débuts de la Com­mune. Pour l’in­stant tout est beau, voir même fes­tif, pensez donc, on à flingué 2 généraux et à peu de choses on en alig­nait un troisième… Hélas, Turpin est tombé.

Charles croise les doigts : avec un peu de chance, si la Com­mune l’emporte il coupera au régiment.

La suite sera moins sympathique

Bonne lec­ture

Vin­cent Dubuc


dans