La Presse Anarchiste

Il descend parmi nous, tout auréolé de Sa Gloire, écoutons-le…

[(Je cherche en grande pri­or­ité à com­pléter les col­lec­tions des Cahiers du Social­isme Lib­er­taire, des Cahiers de l’Humanisme Lib­er­taire et de Civil­i­sa­tion Lib­er­taire. Si vous êtes prêts à me les céder (vente ou don, col­lec­tions com­plètes ou non), à me les prêter pour copie ou toute autre idée, con­tactez-moi par mail (lien en bas de cet article). .)]

Rien de par­ti­c­uli­er à se met­tre sous la dent aujour­d’hui sur le site lui-même. Par con­tre, du côté revues numérisées, vous avez désor­mais accès à la col­lec­tion presque com­plète des Plébéi­ennes de Sébastien Fau­re, pub­liée en 1900, soit 19 numéros des 21 de cet hebdomadaire.

Les Plébéi­ennes étaient entière­ment rédigées par Sébastien Fau­re, alors que son aura était plus que décrois­sante dans le mou­ve­ment suite à l’af­faire Drey­fus. À mon avis, c’est un peu le même genre de réac­tion qu’au­ra plus tard Jean Grave avec ses Pub­li­ca­tions de la Révolte et des Temps Nou­veaux : une bonne crise d’é­go (qui dans le cas de Fau­re dur­era moins longtemps). Ceci dit, ses opposants n’é­tant pas non plus très bril­lants sur ce coup-là, on lui par­don­nera donc (d’au­tant plus que le con­tenu est régulière­ment intéressant).

Bref, je vous laisse avec Fau­re, il con­sent à se mêler à vous, foule ignare, pour – enfin – éclair­er la noirceur de votre quo­ti­di­en avec la torche vive de sa pen­sée de géant… (ceux qui ver­ront l’il­lus­tra­tion de cou­ver­ture com­pren­dront). Suiv­ez le guide… ou plutôt le lien.

Bonne lec­ture

Vin­cent Dubuc


dans