La Presse Anarchiste

Catégorie : L'Ère nouvelle n° 3 (juillet 1901)

  • L’eau vive

    Cœurs altérés, écoutez le Prophète : Venez, puisez, sans argent et sans prix Cœurs affamés, cessez vos som­bres cris… Voyez : pour vous, quel beau fes­tin s’apprête ! REFRAIN : Oh venez, buvez à longs traits Accourez en foule À flots l’eau vive coule ! Oh ! venez buvez à longs traits La source ne tar­it jamais (bis) Pour apais­er votre soif dévorante Pourquoi puis­er…