La Presse Anarchiste

Note démographique

    En France la sit­u­a­tion démo­graphique était dev­enue par­ti­c­ulière­ment défici­taire après la guerre de 14–18. Ceci se tradui­sait par une baisse régulière des class­es nées dans cette période. 

    Or, depuis la guerre de 39–45 cette évo­lu­tion déca­dente est ren­ver­sée : le taux de la repro­duc­tion dépasse le taux de rem­place­ment et atteint pour la péri­ode 40–54 entre 110 et 120 ce qui équiv­aut à dire que la pop­u­la­tion, à ce rythme, s’ac­croît de 10 à 20 % en 25 ans. 

    On prévoit donc à par­tir de la péri­ode 1963–65 des class­es d’âge act­if une fois et demi supérieures aux class­es d’âge actuelle­ment en activité. 

    Ce qui veut dire qu’en 1963–65 il y aura 3 offres de tra­vail là où il y en a 2 aujour­d’hui et où il n’y en aura guère plus d’une dans 5 à 6 ans (du fait de la baisse accen­tuée de natal­ité avant 1939). 

    Donc : baisse sen­si­ble des offres d’emploi puisqu’un peu plus tard que 1950 ― ceci en har­monie avec la ten­dance tech­nologique (« Automa­tion ») à la restric­tion de la demande de main-d’oeuvre. 

    Mais à par­tir de 1963–65 appari­tion. mas­sive sur le marché du tra­vail de class­es jeunes tra­vailleurs presque 2 fois supérieures à celles arrivées à l’âge d’ac­tiv­ité, dans les années immé­di­ate­ment antérieures. Alors que selon toute vraisem­blance l’au­toma­tion sera en pro­grès accru. 

    Alors, appa­raîtront plus proches que jamais les per­spec­tives suivantes : 

    Ou la classe ouvrière aura obtenu une réduc­tion ver­ti­cale des heures, jours, mois et années de travail. 

    Ou l’É­tat aura pris les devants en mul­ti­pli­ant les emplois non pro­duc­tifs plus ou moins par­a­sitaires : bureau­cratie des ser­vices admin­is­trat­ifs et militarisation. 

    Ou une explo­sion révo­lu­tion­naire sera dev­enue inévitable. 

    Ou, enfin, con­jonc­tion et oppo­si­tion de ces trois phénomènes.