La Presse Anarchiste

Catégorie : Noir & Rouge n°2 (été 1956)

  • Tolstoï libertaire et ceux qui le suivent

    Léon Tol­stoï naquit en 1828. Des serfs tra­vail­laient encore sur les ter­res rich­es de sa noble famille, on obser­vait les fêtes religieuses et, plus tard, on dis­cu­tait timide­ment des reformes d’Alexan­dre II. Il ne devait mourir qu’en 1909, 4 ans après la révo­lu­tion avortée de 1905 et 8 ans seule­ment avant celle ― encore plus…

  • Vers la gestion ouvrière

    Le rap­port de nos cama­rades mineurs et métal­lur­gistes du syn­di­cal­isme lib­er­taire sué­dois avait le mérite de pos­er cer­tains prob­lèmes soci­aux d’un point de vue pra­tique, et, sans que nous approu­vions néces­saire­ment leurs solu­tions, d’une façon plus révo­lu­tion­naire que bien des déc­la­ra­tions doctrinales. Le prob­lème était de chang­er le statut d’une de ces gross­es sociétés, d’é­conomie…

  • Les prolétaires n’ont pas de patrie

    Dans notre dernier (et pre­mier) numéro, nous avons pub­lié deux textes du mou­ve­ment syn­di­cal­iste lib­er­taire sué­dois, la S.A.C. (Sveriges Arbetares Cen­tralor­gan­i­sa­tion) con­cer­nant : 1) le prob­lème de la nation­al­i­sa­tion d’une entre­prise, 2) la posi­tion de nos cama­rades face à la guerre. Si nous revenons sur le pre­mier de ces prob­lèmes dans notre no2, le cas de…

  • Réflexions sur la guerre de partisans comme type de lutte révolutionnaire

    Introduction      Une objec­tion nous est sou­vent faite : « Vous dites que la Révo­lu­tion se fait chaque jour et vous citez Malat­es­ta pour qui :      « L’Anarchie ne peut pas venir d’un seul coup, comme con­séquence immé­di­ate d’une insur­rec­tion laque­lle aurait abat­tu vio­lem­ment tout ce qui existe et l’aurait rem­placé par des insti­tu­tions vrai­ment nou­velles. Il est cer­tain…

  • Les problèmes posés par l’évolution actuelle du parti communiste

        Il est hors de doute que l’ex­is­tence de la Russie sovié­tique, de même que celle des par­tis com­mu­nistes des dif­férents pays posent un nom­bre de prob­lèmes con­sid­érables pour les hommes de notre temps. Pour les uns, tout ce qui vient de l’Est est néces­saire­ment bon et sans cri­tiques pos­si­bles. Pour les autres, tout est…

  • Comment on prépare la guerre

        Nous tenons à la clarté du lan­gage : La sit­u­a­tion en Algérie a un nom : C’EST LA GUERRE.      Nous nous atten­dions à une guerre de class­es mais c’est la guerre tout court. Car il faut être Staline pour croire que : « La lutte des com­merçants et des intel­lectuels bour­geois égyp­tiens, mal­gré l’o­rig­ine et la con­di­tion…

  • Note démographique

        En France la sit­u­a­tion démo­graphique était dev­enue par­ti­c­ulière­ment défici­taire après la guerre de 14–18. Ceci se tradui­sait par une baisse régulière des class­es nées dans cette période.      Or, depuis la guerre de 39–45 cette évo­lu­tion déca­dente est ren­ver­sée : le taux de la repro­duc­tion dépasse le taux de rem­place­ment et atteint pour la péri­ode…

  • Note économique sur l’Algérie

        Sur 1 mil­lion d’Eu­ropéens d’Al­gérie 500.000 habitent l’ag­gloméra­tion d’Al­ger, 200.000 à Bône, Bougie, Mosta­ganem, Sidi bel Abes… et 25 à 30.000 le bled ou ils se trou­vent à côté de 8 mil­lions de musul­mans. (ex-gou­verneur M. E. Naege­len, arti­cle dans l’« Information »)      Sur 25.000 pro­prié­taires exploitants européens d’Algérie  8.000 vivent de moins de 10 ha…

  • Français d’Algérie = Israël

        Il est évi­dent certes :      1) Que la clique dic­ta­to­ri­ale égyp­ti­enne n’u­tilise l’hos­til­ité à l’Is­raël que comme déri­vatif à ses dif­fi­cultés internes.      2) Que l’U.R.S.S. n’ap­puie les états arabes que pour de gross­es raisons de straté­gies et de pro­pa­gan­des mon­di­ales, la clien­tèle de 60 mil­lions d’Arabes, voire de 300 mil­lions de musul­mans est…

  • Noir et Rouge

        L’im­por­tant, c’é­tait de le sor­tir ce pre­mier numéro de « Noir et Rouge » cahiers d’é­tudes des Groupes Anar­chistes d’Ac­tion Révo­lu­tion­naire, et sur ce tra­vail de début, il nous sera désor­mais plus facile d’oeu­vr­er sérieuse­ment, de voir où nous allons et com­ment nous y irons.      Remer­cions d’abord les quelques cama­rades avec lesquels nous avons pu nous…