La Presse Anarchiste

Tchécoslovaquie

L’invasion
sovié­tique et la résis­tance dite pas­sive des
Tché­coslo­vaques ont ravivé les sentiments
anti­com­mu­nistes de ceux qui veu­lent oubli­er que les Tchécoslovaques
sont aus­si des com­mu­nistes. Nous refu­sons de faire cho­rus avec les
enne­mis de tout social­isme, mais nous sommes intéressés
par le prob­lème de l’alliance du social­isme et de la
lib­erté, les deux mots séparés n’ayant
d’ailleurs aucun sens à nos yeux.

D’autre
part, nous avons abor­dé dans le numéro 14 d’ANV|Défense col­lec­tive non-vio­lente, le
prob­lème de la défense col­lec­tive non vio­lente à
par­tir de l’expérience norvégi­en­ne con­tre
Quis­ling. Ces récents événe­ments de
Tché­coslo­vaquie démon­trent la pos­si­bil­ité,
l’efficacité de telles méth­odes bien que nous
pen­sions tou­jours utile et sain d’en sig­naler les points
faibles.

Sur
ces ques­tions, résis­tance non vio­lente, social­isme et liberté,
éclairées par les événe­ments de Prague,
nous ouvrons un dossier et nous invi­tons nos lecteurs à y
participer.

Voici
le sché­ma de tra­vail col­lec­tif que nous proposons :


Nous
cher­chons des infor­ma­tions, des témoignages, des récits
pour dress­er un cat­a­logue des actions non vio­lentes (ou de résistance
pas­sive) réal­isées pen­dant cette période.


Nous
cher­chons des infor­ma­tions sur les con­cep­tions et la pra­tique des
Tché­coslo­vaques pour un pas­sage d’un social­isme autoritaire
à un social­isme plus libre.


Nous
souhaitons vos réflex­ions per­son­nelles sur ces problèmes.


Indiquez-nous
vos sources d’informations et références
bibliographiques.