La Presse Anarchiste

Décembre

Voici Décem­bre. Longue et brève
L’année à regret va finir
Et n’est déjà plus que le rêve
D’un rêve, à peine un souvenir.
Si tout s’achève, tout commence,
Car du fond même du néant
Noël chante son espérance :
Il est né le divin enfant !
Et vous tous à qui son message
Demeure légende, chantez
Païen­nement : le nou­v­el âge
De l’hiver prélude à l’été !

Mais l’homme, au seuil des soix­ante ans,
Dit : la nature peut renaître,
Alors que j’ai fini mon temps.
La mésaven­ture de l’être
A du moins pour elle ceci
Que jamais ne se recommence.
Nous avons bien aimé la danse ;
Aimons qu’elle s’arrête ici.