La Presse Anarchiste

La montée du fascisme

Le 8 juin, la Fédéra­tion C.F.T. des grands mag­a­sins dis­tribue un tract annonçant son adhé­sion à la con­fédéra­tion F.O.

En août 1970, les syn­di­cats des Galeries Lafayette infor­maient les tra­vailleurs : « Les patrons orchestrent une parade fas­ciste en créant de toutes pièces un syn­di­cat « bidon ». La C.F.T. est une asso­ci­a­tion com­posée par les patrons, le gou­verne­ment, les C.D.R. entre autres milices. »

En jan­vi­er 1970, les C.D.R. dif­fusent un doc­u­ment sur le syn­di­cal­isme, dans lequel ils déclar­ent qu’il faut :
— « noy­auter un ou plusieurs syn­di­cats exis­tants et mod­i­fi­er leur ori­en­ta­tion actuelle» ;
— remet­tre en cause « cer­taines déci­sions qui sont du ressort de la base» ;
— envis­ager « l’aide finan­cière de 1′ État» ;
— con­tester la grève.

Le véri­ta­ble sens de la péné­tra­tion de la C.F.T. dans F.O. cor­re­spond à la mon­tée du fas­cisme et à sa struc­tura­tion. Il s’ag­it des pre­miers pas d’un mou­ve­ment qui ne va pas se lim­iter là.

Cama­rades, organ­isons-nous car demain nous devrons nous défendre.