La Presse Anarchiste

L’imprimé, la scène, l’écran

Irène Heath : Capri­corm Colony (Ed. John Gif­ford, Lon­don, W.C. 2, 8sh. 6d. net)

Les pas­sagers d’un paque­bot faisant escale, en pleine guerre, dans une petite île de la mer de Corail, s’y trou­vent retenus, le steam­er en ques­tion ayant som­bré. C’est le pré­texte à une descrip­tion de l’île, de son admin­is­tra­tion, des dif­férentes class­es sociales qui y rési­dent ― un petit monde en soi. Dans cet univers rétré­ci les « naufragés » évolu­ent, réagis­sent, s’af­fairent, cha­cun selon son tem­péra­ment. Un cyclone ― cat­a­clysme fréquent sous ces lat­i­tudes ― exerce ses rav­ages et sa descrip­tion rap­pelle ― de loin ― les scènes trag­iques de « La Mous­son ». Finale­ment, l’île étant désignée pour servir de base stratégique, un avion atter­ri­ra qui ramèn­era dans la mère patrie la plu­part des colons involontaires.

E.A.

Fer­nand Planche : La vie intrépi­de et ardente de Louise Michel, avec un bois gravé de G. Dela­tousche, des doc­u­ments inédits et de nom­breux por­traits (135F., envoi recom­mandé), chez l’au­teur, 11 cité Dupetit-Thouars, Paris, 3e, Chèq. post. Paris 1807–50.

Voici l’ou­vrage le plus com­plet qui ait paru jusqu’i­ci sur « La vierge Rouge » ou la « Blonde Louise ». Il sera con­sulté avec fruit par tout ceux qui s’in­téressent non seule­ment à la mil­i­tante que fut Louise Michel mais aux 75 ans d’his­toire que cou­vre son exis­tence mou­ve­men­tée et qui sont encore présents à l’e­sprit de cer­tains d’en­tre nous, soit qu’ils les aient vécus directe­ment, soit qu’ils aient con­nu ceux qui les avaient tra­ver­sés. Notre ami Planche a eu en mains l’œuvre lit­téraire de Louise Michel, dont cer­tains titres sont devenus plus que dif­fi­ciles à se pro­cur­er. On trou­vera dans le chapitre con­sacré à cette œuvre de savoureuses anecdotes.

E.A.

Jacques Rennes : Du Marx­isme à l’Hu­man­isme (80F., éd. De l’Ami­tié par le Livre, St Vaast-la-Hougue, Manche, C.C. 1666, Paris)

Voici un ouvrage sérieux sur lequel il con­vient de méditer avec soin. « Du Marx­isme à l’Hu­man­isme des philosophes et des écon­o­mistes ont tracé le chemin et mar­qué les étapes. » D’après l’au­teur ces étapes sont : La révo­lu­tion pro­lé­tari­enne, le syn­di­cal­isme révo­lu­tion­naire, l’Humanisme.

« Nul ne peut se dire révo­lu­tion­naire s’il ne s’est assim­ilé le matéri­al­isme his­torique de Marx, la capac­ité des syn­di­cats selon Sorel et la puis­sance économique de la coopéra­tion selon Georges Val­ois ». Cette phrase four­nit la clé de « l’e­sprit » de ce livre dont une cri­tique au point de vue indi­vid­u­al­iste s’im­poserait. Mais il faudrait dis­pos­er du temps nécessaire.

E.A.

Jules Mou­g­in Faubourg (chez l’au­teur, au Revest des Brouss­es, Bass­es-Alpes, 75F.)

Une pla­que­tte de poèmes où l’au­teur a exprimé ce qu’il sen­tait, comme il le sen­tait. « Je vais leur dire des choses désagréables » s’écrie-t-il dans « Métiers, Mis­ères, Mar­tyrs » et, en effet, les sujets de ses com­po­si­tions sont le plus sou­vent loin d’être plaisants ; c’est ce qui en fait d’ailleurs le charme.

E.A.

Dr Paulus : Les cheva­liers de la Des­oivrance à Yssoudun, en 1938, illus­tra­tion de l’au­teur (chez P.V. Berthi­er, 11 bis rue de la Porte-Neuve à Issoudun, Indre, 100F. C.C.P. 246–62 Limoges)

Un recueil en vieux français, genre Balzac, d’aven­tures amu­santes, rabelaisi­ennes, fomen­tées et per­pétrées par une com­pag­nie de jeunes gens, en la ville d’Is­soudun, en révolte con­tre l’e­sprit bour­geois et con­formiste. Ce qu’il con­vient de not­er est que les­dites aven­tures sont réelles, ce qui apporte plus de piquant encore à leur récit.

E.A.

Jean Rebier : Rimes d’An­tan, poésie lim­ou­sines (Ed. du « Gale­tou », 21 r. François Per­rin, Limo­ges)― Mar­cel Mar­tinet : Flo­rilège poé­tique, com­posé par Vio­lette Rei­der, illus­tré par Gas­ton Pas­tré (Ed l’Ami­tié par le Livre, St Vasst-la-Hougue, Manche.) ― Aymé Guér­rin : Faire le social­isme dis­trib­u­tif ou mourir (Ed O.C.I.A., 32 rue de Lon­dres, Paris). ― Hom­e­na­je de la uni­ver­si­tad de la Habana a la memo­ria de Anto­nio Macha­do : con­fer­en­cias de J. Chabao, A. Regal­a­do, R. Roa (Ed de « Revista de la Universitad »).