La Presse Anarchiste

Grève à l’entreprise Gerland

Les immigrés s’y mettent aussi

[/Grenoble, 18 août (A.P.L.)/]

Après qua­tre jours de grève, les manœu­vres de l’en­tre­prise Ger­land (chimie de la route, asphaltes, etc.), 80 tra­vailleurs immi­grés, arabes et por­tu­gais, ont obtenu les dix cen­times d’aug­men­ta­tion horaire et la prime de déclasse­ment de 30 F qu’ils demandaient en vain depuis longtemps. La grève a été lancée et dirigée par un comité for­mé des tra­vailleurs immi­grés eux-mêmes. Le comité s’est chargé lui-même du tra­vail de pro­pa­gande auprès des autres usines de l’ag­gloméra­tion ouvertes au mois d’août. C’est la pre­mière fois à Greno­ble qu’un mou­ve­ment de grève est dirigé entière­ment par des tra­vailleurs immi­grés. Mal­gré les dif­férentes cam­pagnes racistes et dis­crim­i­na­toires con­tre les tra­vailleurs immi­grés, bien qu’on les ait chargés de tous les péchés plus un, on peut con­stater avec plaisir que ces pré­ten­dus igno­rants sont tout aus­si capa­bles de men­er une action que les autres tra­vailleurs. C’est là un proces­sus très intéres­sant c’est le pre­mier pas vers la recon­nais­sance par les tra­vailleurs de tous les pays et de toutes les nation­al­ités de leur sol­i­dar­ité effec­tive.: d’abord des exploités, et surtout des exploités.