La Presse Anarchiste

Meeting “contre la Guerre”

Paris.— Le meet­ing « con­tre la Guerre » organ­isé par la ligue des anti-Patri­otes, s’est tenu le Dimanche 18 Sep­tem­bre à la salle Fav­ié dans le quarti­er ouvri­er de Belleville, 

L’en­trée étant libre et les portes toutes grandes ouvertes on peut dire que plus de 4.000 per­son­nes ont assisté à cette mag­nifique réu­nion qui s’est tenue sans bureau ni délégué, à l’or­dre, les ora­teurs s’in­scrivaient eux-mêmes. À la tri­bune ornée des dra­peaux rouges et noirs des sec­tions anti-Patri­otes de Paris et de St-Denis, le comp. Mur­jas a ouvert le feu en expli­quant que l’on pou­vait très bien se pass­er de Prési­dent, c’est ce qui a été fait, et dans l’é­tat où se sont trou­vé les assis­tants, aucun désor­dre ne s’est pro­duit et cela a été une excel­lente démon­stra­tion pour la pra­tique de nos idées. 

Un com­pagnon de la Ligue vient lire les let­tres d’ad­hé­sions et les télé­grammes des sec­tions anti-patri­otes de Toulon, St. Eti­enne, Cham­bon, Bessèges, Vienne, La Seyne et Calais, cette lec­ture est chaleureuse­ment applaudie, 

Les com­pagnons Ten­nevin, Louiche, Pro­lo, Gouzien, Dev­er­tus, Bebin Brunet et Torte­lier se sont sur­passés dans la démon­stra­tion qu’ils ont faite de la stu­pid­ité patri­o­tique. Une seule con­tra­dic­tion peu sérieuse s’est pro­duite de la part d’un rad­i­cal social­iste : les com­pagnons y ont répon­du aux applaud­isse­ments de tous. Un man­i­feste spé­cial pour les assis­tants du meet­ing, leur a été dis­tribué à la sortie. 

Plusieurs cen­taines d’ar­gousins ont con­tin­uelle­ment par­cou­ru le quarti­er, mais mal­gré ce déploiement énorme de forces, peu de désor­dres se sont produits.. 

Après le meet­ing, 300 com­pagnons réu­nis en soirée ami­cale, ont résolu de ne pas s’en tenir aux bons résul­tats obtenus dans la journée ; en con­séquence dès à présent, un appel est fait a tous les com­pagnons de France et de l’é­tranger pour tenir d’i­ci quelque temps un nou­veau meet­ing gra­tu­it con­tre le Patri­o­tisme. Les sec­ours en argent sont reçus chez Émile Bidault 21 rue Hen­ri Chevreau. Paris-Belleville

N. B.— Les sommes reçues, seront pub­liées dans l’Idée Ouvrière et dans La Révolte.