La Presse Anarchiste

Chez les bolchévistes

Comme nous l’avions prévu, le cap­i­tal privé tri­om­phe en Russie. La Nep, le cap­i­tal­isme d’État sont impuis­sants à tri­om­pher du cap­i­tal­isme tout court. C’est Boukharine qui nous le démon­tre dans son dis­cours du 28 juil­let à l’assem­blée du Par­ti com­mu­niste à Léningrad.

Par­lant de l’in­flu­ence du cap­i­tal­isme privé, il déclare :

« L’in­flu­ence du cap­i­tal privé grandit-elle ? » « Le béné­fice brut de nos 323.855 entre­pris­es privées s’ex­prime par le chiffre très con­sid­érable de 319 à 585 mil­lions de rou­bles, d’après les cal­culs de Kouti­er (grande autorité en matière finan­cière sous l’an­cien régime) et de 400 à 500 mil­lions, d’après les esti­ma­tions du cam. Piatakov. » « Cela sig­ni­fie, déclare Boukharine, que le cap­i­tal privé a con­sid­érable­ment avancé ses posi­tions dans sa lutte con­tre nous… Le cap­i­tal privé a envahi la cam­pagne, il a abusé de notre crédit. Le cap­i­tal privé absorbe l’é­pargne de notre pop­u­la­tion. Tan­dis que nous, jusqu’à présent, nous ne par­venons pas à attir­er les cap­i­taux, nous ne savons pas utilis­er l’é­pargne paysanne pour le relève­ment de notre industrie. »

Ça n’empêchera pas nos com­mu­nistes français de déclar­er sans rire — et hélas sans faire rire, que le pro­lé­tari­at est maître du pou­voir en Russie ; que le pro­lé­tari­at con­trôle là-bas toute l’é­conomie du pays.

Fumistes ! va.