La Presse Anarchiste

L’Internationale du Bâtiment

Le Con­grès extra­or­di­naire du Bâti­ment, qui se tien­dra à Lyon les 13 et 14 novem­bre, aura à se situer sur la ques­tion de l’or­gan­i­sa­tion d’une Fédéra­tion Inter­na­tionale du Bâti­ment à principes syn­di­cal­istes révo­lu­tion­naires, fédéral­istes et anti-étatistes.

À cet effet, nous croyons utile de don­ner la let­tre d’in­vi­ta­tion envoyée par la Com­mis­sion Pro­vi­soire, chargée de con­vo­quer une Con­férence Inter­na­tionale des Fédéra­tions du Bâti­ment de divers pays, ain­si que le pro­jet des statuts d’une Inter­na­tionale du Bâti­ment et l’or­dre du jour de la Con­férence Inter­na­tionale. De cette façon, les Syn­di­cats du Bâti­ment pour­ront en pren­dre con­nais­sance au préal­able, et pour­ront man­dater leurs délégués en pleine con­nais­sance de cause.

[|Aux organ­i­sa­tion syndicalistes

du Bâti­ment de tous les pays !
|]

Cama­rades,

Depuis plusieurs années déjà que les ouvri­ers syn­di­cal­istes révo­lu­tion­naires du Bâti­ment avaient ten­té de s’u­nir inter­na­tionale­ment de façon à pou­voir men­er avec plus de suc­cès la lutte con­tre l’ex­ploita­tion mondiale.

C’est juste­ment nous, les syn­di­cal­istes du Bâti­ment, qui appartenons dans tous les pays à l’a­vant-garde de la classe ouvrière organ­isée. D’au­tant plus est-ce à notre pro­pre honte de n’avoir pas encore mis en pra­tique les idées de l’é­man­ci­pa­tion inter­na­tionale de la classe ouvrière. Il est vrai que plusieurs ren­con­tres inter­na­tionales s’é­taient déjà tenues entre ouvri­ers du Bâti­ment, mais mal­gré les déci­sions pris­es pour l’or­gan­i­sa­tion d’un tra­vail en com­mun, rien n’a été réal­isé jusqu’aujourd’hui.

Cama­rades,

Il faut que cela change. Le deux­ième Con­grès de l’A.I.T., tenu à Ams­ter­dam, a décidé de créer des Secré­tari­ats Indus­triels. Le Plénum de l’A.I.T. tenu en mai a chargé la Fédéra­tion du Bâti­ment de l’Alle­magne (F.A.U.D.) et la Fédéra­tion Syn­di­cal­iste du Bâti­ment de la Hol­lande, de pré­par­er les bases d’une Fédéra­tion Inter­na­tionale du Bâtiment.

D’ac­cord avec nos cama­rades hol­landais, une Com­mis­sion pro­vi­soire a été nom­mée par nos deux Fédéra­tions ; elle a déjà com­mencé ses travaux et, à une pre­mière réu­nion de la Com­mis­sion tenue à Düs­sel­dorf les 3 et 4 juil­let, il fut décidé de con­vo­quer par un appel adressé à toutes les organ­i­sa­tions syn­di­cal­istes du Bâti­ment de tous les pays une Con­férence Inter­na­tionale dont le but serait de créer la Fédéra­tion Inter­na­tionale, d’éla­bor­er ses statuts et de fix­er le siège du Secré­tari­at, le taux des coti­sa­tions, etc.

La Com­mis­sion pro­vi­soire vous invite, par la présente à par­ticiper à cette Con­férence qui se tien­dra aux lieu et date qui seront fixés ultérieurement.

La Com­mis­sion a déjà élaboré un pro­jet de statuts et un ordre du jour pro­vi­soire de la Con­férence. Les deux doc­u­ments sont ci-inclus pour être portés à la con­nais­sance de votre Fédéra­tion qui les pren­dra en urgente con­sid­éra­tion. Nous vous pri­ons de vouloir bien noti­fi­er le Secré­tari­at Pro­vi­soire de vôtre accep­ta­tion ou des amende­ments que vous voudriez y introduire.

Nous espérons cama­rades que, comme nous, vous vous ren­dez compte de la grande impor­tance que doit avoir pour nous tous la réal­i­sa­tion d’une liai­son inter­na­tionale plus étroite entre les organ­i­sa­tions syn­di­cal­istes du Bâtiment.

Aujour­d’hui surtout, quand la réac­tion mon­di­ale cap­i­tal­iste, mil­i­tariste et fas­ciste opprime plus que jamais les mass­es ouvrières ; quand elle a atteint un point de cul­mi­na­tion de l’ex­ploita­tion ouvrière jamais encore con­nu ; quand la classe dom­i­nante mène inter­na­tionale­ment avec une féroc­ité éhon­tée sa cam­pagne pour la diminu­tion des salaires et la péjo­ra­tion des con­di­tions de tra­vail ; quand des syn­di­cats réformistes cherchent de plus en plus, au moyen de con­trats et de col­lab­o­ra­tion avec le patronat, à éloign­er les ouvri­ers de l’ac­tion directe révo­lu­tion­naire plus que jamais néces­saire ; quand les syn­di­cats com­mu­nistes sont entière­ment à la remorque du doc­tri­nar­isme poli­tique du Par­ti Com­mu­niste ; c’est aujour­d’hui que nous, syn­di­cal­istes révo­lu­tion­naires, devons ser­rer plus étroite­ment que jamais, nationale­ment, ain­si qu’in­ter­na­tionale­ment, les rangs de nos organ­i­sa­tions pro­fes­sion­nelles et indus­trielles. Ce n’est qu’alors que nous pour­rons oppos­er à la réac­tion cap­i­tal­iste et à l’ac­tion néfaste des syn­di­cats réformistes, notre pha­lange syn­di­cal­iste révo­lu­tion­naire étroite­ment unie.

Cama­rades ! En avant pour le Syn­di­cal­isme Révolutionnaire !

Unis­sons nos organ­i­sa­tions dans la Fédéra­tion Syn­di­cal­iste Inter­na­tionale des Tra­vailleurs du Bâtiment !

[/La Com­mis­sion Provisoire :

Robert Buth (pour la Fédéra­tion du Bâti­ment de l’Allemagne) ;

B. Lansink Jr (pour la Fédéra­tion du Bâti­ment de la Hollande)./]

[|

Projet de statuts de la Fédération Internationale du Bâtiment

|]

I. Principes

La Fédéra­tion Inter­na­tionale du Bâti­ment se place sur le ter­rain du syn­di­cal­isme révo­lu­tion­naire de lutte inter­na­tionale de class­es, tel qu’il est énon­cé dans la déc­la­ra­tion de principes de l’A.I.T.

Dans la réal­i­sa­tion de son but, la Fédéra­tion se tien­dra en con­tact le plus étroit avec l’A.I.T.

II. Nom de la Fédération Internationale

La Fédéra­tion portera le nom de Fédéra­tion Syn­di­cal­iste Inter­na­tionale du Bâti­ment (F.I.B.).

III. Buts et attributs de la F.I.B.

1° Les organ­i­sa­tions adhérentes à la F.I.B. lut­tent, en accord, avec les déci­sions de l’A.I.T., pour la journée de 6 heures et pour l’amélio­ra­tion des salaires et des con­di­tions de travail ;

2° Les organ­i­sa­tions adhérentes auront pour devoir de cul­tiv­er des rela­tions assidues avec la F.I.B. au moyen d’un échange de vues mutuel sur les con­di­tions économiques dans l’in­dus­trie du Bâti­ment, et de ren­forcer les organ­i­sa­tions exis­tantes, ou d’en créer de nou­velles, basées sur la destruc­tion du cap­i­tal­isme et de l’État ;

3° En cas de luttes de salaires et de chô­mage, les organ­i­sa­tions de la F.I.B. pren­dront toutes les mesures pour empêch­er l’en­trée de matéri­aux ou de main‑d’œuvre au pays où le con­flit a éclaté ;

4° Le but prin­ci­pal de la F.I.B. est de propager dans tous les pays et, en par­ti­c­uli­er par­mi les ouvri­ers du Bâti­ment, les idées du syn­di­cal­isme révo­lu­tion­naire, appro­fondis­sant par là l’idée de la sol­i­dar­ité inter­na­tionale de façon à pou­voir gér­er l’in­dus­trie du Bâti­ment par la classe ouvrière occupée dans cette indus­trie au moment de la révo­lu­tion sociale qui bal­ay­era le sys­tème cap­i­tal­iste de nos temps.

Ce sera aus­si le devoir de la F.I.B. d’obtenir la doc­u­men­ta­tion sur les con­di­tions de tra­vail dans l’in­dus­trie du Bâti­ment des divers pays et de met­tre cette doc­u­men­ta­tion à la dis­po­si­tion de toutes les organ­i­sa­tions adhérentes, de réa­gir con­tre l’in­tru­sion d’élé­ments poli­tiques et de par­ti dans les organ­i­sa­tions et de lut­ter énergique­ment con­tre toute ten­ta­tive de sub­or­di­na­tion à un par­ti poli­tique quelconque.

La F.I.B. ne peut s’ingér­er dans l’ac­tiv­ité d’une des organ­i­sa­tions y adhérant que si celle-ci fait appel à elle ou quand elle agit con­tre les statuts de la F.I.B.

IV. Colnditions d’admission

Peut être admise comme mem­bre de la F.I.B. toute organ­i­sa­tion du Bâti­ment qui, par l’in­ter­mé­di­aire de sa cen­trale nationale, est affil­iée à l’A.I.T.

En cas où une organ­i­sa­tion du Bâti­ment d’un pays où il n’ex­iste pas de sec­tion nationale de l’A.I.T. désir­erait adhér­er à la F.I.B., une telle admis­sion ne pour­rait être con­som­mée que par déci­sion d’une Con­férence de la F.I.B. De même pour les minorités organ­isées au sein d’or­gan­i­sa­tions du Bâti­ment affil­iées à une autre Internationale.

Conférences internationales

Les Con­férences Inter­na­tionales seront, autant que pos­si­ble, con­vo­quées simul­tané­ment et dans la même ville que les Con­grès Inter­na­tionaux de l’A.I.T. (c’est-à-dire une fois tous les deux ans).

Les déci­sions des Con­férences sont oblig­a­toires pour toutes les organ­i­sa­tions adhérentes. Les déci­sions des Con­grès de l’A.I.T. don­nent les direc­tives générales. Le mode de vota­tion est fixé chaque fois par la Con­férence elle-même.

Les organ­i­sa­tions adhérentes doivent envoy­er leurs propo­si­tions pour l’or­dre du jour de la Con­férence six mois avant la tenue de celle-ci.

VI. Organe administratif

Pour coor­don­ner l’ac­tiv­ité de la F.I.B. et pour exé­cuter les déci­sions des Con­férences Inter­na­tionales, un Bureau sera élu. Ce Bureau sera com­posé d’un mem­bre de chaque organ­i­sa­tion adhérente à voix délibéra­tive. Ne pour­ra être mem­bre du Bureau quiconque rem­plit des fonc­tions poli­tiques ou de par­ti. Un secré­tari­at de trois mem­bres est élu par chaque Con­férence qui décide aus­si de son siège.

VII. Transfert International

Tout mem­bre de l’A.I.T. peut, en tant qu’il appar­tient à une organ­i­sa­tion affil­iée à la F.I.B., devenir mem­bre de toute organ­i­sa­tion adhérente à la F.I.B. Sans avoir à pay­er les droits d’en­trée ; il y jouit de tous les droits pourvu qu’il ait rem­pli toutes les oblig­a­tions envers son Organisation.

VIII. Publications

Le Secré­tari­at fait par­venir toute la doc­u­men­ta­tion por­tant un car­ac­tère inter­na­tion­al aux organ­i­sa­tions adhérentes. Celles-ci auront le devoir de porter les faits à la con­nais­sance de leurs mem­bres en les pub­liant dans leurs organes corporatifs.

IX. Finances

Pour sup­pléer aux dépens­es du Secré­tari­at, chaque organ­i­sa­tion adhérente pay­era une coti­sa­tion trimestrielle égale à % du total des sommes reçues par chaque organ­i­sa­tion à titre de cotisation.

X. Commission de contrôle

La Con­férence élit une Com­mis­sion de Con­trôle et de Révi­sion dont le but est de véri­fi­er la façon dont les sommes, à la dis­po­si­tion du Bureau, sont dépen­sées par lui, et d’en faire un rap­port détail­lé à la Con­férence Internationale.

Ordre du jour de la Conférence Internationale

  1. Élec­tion du Bureau de la Conférence ; 
  2. Élec­tion de la Com­mis­sion de Véri­fi­ca­tion des Mandats ;
  3. Rap­port de la Com­mis­sion Provisoire ;
  4. Rap­port des délégués sur la sit­u­a­tion dans les divers pays ;
  5. Con­sti­tu­tion de la Fédéra­tion Inter­na­tionale du Bâtiment ;
  6. Statuts de la F.I.B. ;
  7. Élec­tion du Secré­tari­at International.

La Com­mis­sion Pro­vi­soire prie en même temps les dif­férentes Fédéra­tions du Bâti­ment de vouloir bien répon­dre au ques­tion­naire suivant :

  1. Nom de votre organisation ;
  2. Êtes-vous prêts à par­ticiper à une Con­férence Syn­di­cal­iste Inter­na­tionale du Bâtiment ?
  3. Com­bi­en de mem­bres pos­sède votre organisation ?
  4. Depuis quand existe votre organisation ?
  5. Existe-t-il d’autres organ­i­sa­tions du Bâti­ment dans votre pays ?
  6. Quels sont les effec­tifs de ces organisations ?
  7. Quel est le salaire réel (par heure) ?
  8. Le tra­vail par pièce existe-t-il ?
  9. Les salaires des ouvri­ers du Bâti­ment sont-ils plus élevés que ceux des ouvri­ers des autres industries ?
  10. Durée de la journée de tra­vail (8 heures) ?
  11. Existe-t-il un chô­mage dans l’in­dus­trie du Bâti­ment de votre pays ?