La Presse Anarchiste

S’intrure

Puisqu’il faut se définir, recourons à Lit­tré, édi­tion de 1877, tome III, p.144 :

S’in­trure : s’in­tro­duire sans droit comme sans titre !

Et voilà les choses énon­cées et annon­cées au plus court par le moyen de ce pronom­i­nal vétuste, auquel il n’est plus que Mau­rice Grévisse, dans son Bon usage, pour faire un sort ! 

Nous sommes dans le cas dérisoire, en effet, de ne nous pré­val­oir de per­son­ne. Ni d’un par­ti, ni d’un groupe, pas même d’un sim­ple patronage. 

Autant dire que nos let­tres de créance ne sont pas minces, mais nulles. 

Sans droit comme sans titre, nous ne venons pas non plus en redresseurs de torts, en gens qui pré­ten­dent à boule­vers­er l’É­tat ou à amélior­er le sort du prochain. Les entre­pris­es de bon­heur pub­lic sont déjà légion, et, prédi­cants ajoutés à tant d’autres, notre échec serait d’au­tant plus assuré. 

Témoins ou spec­ta­teurs nar­quois, et seule­ment cela, nous n’en sommes pas plus con­va­in­cus de vous séduire. 

Les « clien­tèles » auraient, en effet, dif­fi­culté à trou­ver chez nous leur compte, de façon con­tin­ue en tout cas, telle chose pou­vant les sat­is­faire un jour, mais qu’une suiv­ante fois démentira. 

L’in­con­fort intel­lectuel guet­tera donc le lecteur éventuel. Qu’il y prenne garde, d’ores et déjà, plutôt que de nous faire reproche d’une incon­stance quel­conque dans la suite. 

Soyez pareille­ment cir­con­spects quant à notre moralité. 

C’est tou­jours pré­somp­tion que de pré­ten­dre à la ver­tu, et si ce chapitre vous soucie, vous n’avez que trop à faire autour de vous. Les papiers publics sont innom­brables où l’on décrète que l’autre est tou­jours une canaille, un fonds-secréti­er ou un ven­du à l’ad­ver­saire apparent. 

Que cela soit donc claire­ment enten­du : ne nous deman­dez pas ce que vous atten­dez peut-être. Nous ne visons pas à chang­er les insti­tu­tions, pas même à les amélior­er. Elles sont tou­jours mau­vais­es, a dit Alfred de Vigny, et du mau­vais au sup­port­able, la nuance ne vaut pas une goutte de sang. 

Donc, autant que par­ler suf­fi­ra à dire, nous nous garderons des adjec­tifs, surtout de ceux por­tant appré­ci­a­tion morale, lais­sant ce genre de pro­fu­sions à de plus émi­nents spécialistes. 

Le fait, dans les lim­ites du con­naiss­able et du con­trôlable, sera le seul impératif auquel il nous ennuierait de déroger. 

Notre entre­prise est donc insen­sée, comme vous avez déjà pu en juger. Tous les gens réputés sérieux, con­sultés, nous l’ont dit et redit. 

Il ne vous reste plus qu’à con­firmer, ou à infirmer !