La Presse Anarchiste

Un disparu

Nous venons d’ap­pren­dre la mort de notre vieux com­pagnon Torte­lier. Rares sont ceux qui se sou­vi­en­nent de l’ac­tiv­ité de Torte­lier dans le mou­ve­ment anar­chiste, ain­si que dans le syn­di­cal­isme. Il fut un des pre­miers, après la péri­ode ter­ror­iste de 1893–1894, à dégager le syn­di­cal­isme des influ­ences politi­ci­ennes et l’ori­en­ter vers l’ac­tiv­ité révo­lu­tion­naire qu’il mon­tra par la suite.

Si un jour, une his­toire impar­tiale du syn­di­cal­isme français est écrite, le rôle de Torte­lier aura le relief qui lui revient.

La perte du bon et brave cama­rade que nous avons estimé, nous attriste.

Notre ami P. Reclus con­sacr­era dans le prochain numéro, un arti­cle biographique à Tortelier.

[/Plus Loin./]