La Presse Anarchiste

Reviens Gudule ! Je t’ai fais un poème…

[(Je cherche en grande pri­or­ité à com­pléter les col­lec­tions des Cahiers du Social­isme Lib­er­taire, des Cahiers de l’Humanisme Lib­er­taire et de Civil­i­sa­tion Lib­er­taire. Si vous êtes prêts à me les céder (vente ou don, col­lec­tions com­plètes ou non), à me les prêter pour copie ou toute autre idée, con­tactez-moi par mail (lien en bas de cet article). .)]

Aujour­d’hui c’est le tour des Réfrac­taires de E. Armand de faire leur appari­tion sur le site.

C’é­tait une petite revue, au for­mat brochure, j’ai accès à la sec­onde et à la troisième série (autrement dit il manque les 5 pre­miers fas­ci­cules de cette revue indi­vid­u­al­iste qui fai­sait suite à Hors du trou­peau.

J’ai préféré éviter de retran­scrire les (trop) nom­breuses cita­tions qui émaille le texte, me con­tentant de faire appa­raître les quelques extraits de livres ou arti­cles. Le choix n’est pas évi­dent, mais l’ar­chi­tec­ture même du site se prête peu, à mon avis, à la pub­li­ca­tion de cita­tions de 2 ou trois lignes qui, en plus, présen­tent peu d’intérêt.

En ce qui con­cerne le con­tenu de ce numéro, deux ou trois choses ressor­tent, en par­ti­c­uli­er, une charge d’Ar­mand sur le récent con­grès con­sti­tu­tif de la Fédéra­tion Com­mu­niste Anar­chiste Révo­lu­tion­naire, il en prof­ite pour don­ner son avis sur l’il­lé­gal­isme. Plus loin un petit arti­cle de Fran­cis Ver­gas sur la dif­férence entre indi­vid­u­al­isme et com­mu­nisme-anar­chiste dont le para­graphe final résume, à mon sens, la dif­férence essen­tielle entre les deux ten­dances. Enfin, une note bib­li­ographique du Rétif sur le thème de l’art. Vic­tor Serge n’é­tant pas un habitué du site jusqu’à présent, ça vaut la peine de le not­er (tout en regret­tant que la pre­mière par­tie de l’ar­ti­cle ne soit pas accessible).

Le reste est plus pass­able, sauf pour les col­lec­tion­neurs à la recherche des poésies d’Eugène Bizeau… ce n’est pas for­cé­ment ma tasse de thé, mais si jamais vous vouliez jouer les poètes et rat­trap­er celui ou celle qui s’est fait la malle, il suf­fit de chang­er le nom…

Bonne lec­ture

Vin­cent Dubuc


dans