La Presse Anarchiste

Refus de la section de l’Internationale d’Imola de participer au meeting en faveur du suffrage universel à Rome

[[Arti­cle paru sans titre]]

Les jour­naux ont par­lé d’un grand meet­ing qui devait être tenu au Col­isée à Rome, par les délégués de divers­es société démoc­ra­tiques, en faveur du suf­frage uni­versel. Les Sec­tions de l’Internationale, invitées à y par­ticiper, s’y sont refusées, et nous trou­vons dans la Fav­il­la de Man­toue le texte de la réso­lu­tion prise à cet égard par la Sec­tion d’Imola :

La Sec­tion inter­na­tionale d’Imola, con­vo­quée en séance extra­or­di­naire le 14 novembre, 

Ayant à stat­uer sur la demande qui lui a été faite d’envoyer des délégués au meet­ing pour le suf­frage uni­versel, qui aura lieu au Colisée, 

Con­sid­érant,

Que la Sec­tion doit rester con­séquente avec les réso­lu­tions de la con­férence de Rim­i­ni et avec celles du Con­grès de Saint-Imi­er, où les Sec­tions inter­na­tionales qui font par­tie de la fédéra­tion ital­i­enne ont déclaré que leur poli­tique est néga­tive ; ce qui sig­ni­fie qu’elle se résume sim­ple­ment dans l’abolition du pou­voir poli­tique, c’est-à-dire de toute organ­i­sa­tion d’une dom­i­na­tion au prof­it d’une classe, et non dans la recon­sti­tu­tion ou la recon­nais­sance de quelque nou­velle autorité qu’elle soit créée par le suf­frage uni­versel ou par quelque autre moyen.

Que la règle de tous nos actes doit être le principe de l’émancipation des tra­vailleurs par les tra­vailleurs eux-mêmes ;

Que cette éman­ci­pa­tion ne peut s’obtenir que par la fédéra­tion spon­tanée des forces ouvrières libre­ment con­sti­tuées, et non par le moyen d’un gou­verne­ment ou d’une con­sti­tu­tion de haut en bas ; 

Que l’émancipation poli­tique étant une con­séquence naturelle et néces­saire de l’émancipation économique, l’exercice des droits poli­tiques pour l’ouvrier économique­ment assu­jet­ti n’est qu’une cru­elle ironie, 

Par ces motifs, 

La Sec­tion inter­na­tionale d’Imola. tout en recon­nais­sant l’honnêteté des inten­tions de ceux qui ont provo­qué le meet­ing du Colisée, 

Décide de ne pas y envoy­er de représentants. 

[/Pour la Section :

Andrea Cos­tA. – Pao­lo Ren­zi – Albo Albericci./]