La Presse Anarchiste

Éditorial

À l’heure du libéral­isme gor­batchévien, décrété et encen­sé par la plu­part des média et des gou­verne­ments occi­den­taux tou­jours friands des nou­velles, vraies ou fauss­es, qui con­for­tent « leurs » valeurs, Iztok s’in­téresse à la Chine. Non pas pour s’adon­ner à des spécu­la­tions péki­nologiques sur l’avenir incer­tain du libéral­isme post-maoïste mais pour ten­ter de cern­er de plus près l’ag­i­ta­tion étu­di­ante qui vient de tra­vers­er ce pays.

Exas­pérants ou réjouis­sants, les change­ments qui inter­vi­en­nent aux som­mets du social­isme réel ne sauraient en aucun cas affecter le sys­tème en place : ils ne visent et n’aboutis­sent, avec plus ou moins de suc­cès, qu’à sa pérennité.

Dans une per­spec­tive lib­er­taire, tant sur le plan de l’in­for­ma­tion et de l’analyse que de l’en­gage­ment mil­i­tant, la pri­or­ité doit être accordée aux mou­ve­ments réels qui, seuls, peu­vent favoris­er la man­i­fes­ta­tion et la prise de con­science des con­tra­dic­tions internes pro­pres aux pays du social­isme dit réel.

À tra­vers ce dossier con­sacré à la Chine nous entendons :

1/ met­tre en évi­dence la con­ti­nu­ité de l’idée démoc­ra­tique dans la con­tes­ta­tion du régime com­mu­niste qui remonte au mou­ve­ment des Cent Fleurs de 1957,

2/ rap­pel­er la posi­tion sur la démoc­ra­tie de Wei Jing­sheng, en prison depuis 1979,

3/ établir avec pré­ci­sion les prin­ci­paux moments et faits du récent mou­ve­ment étu­di­ant afin d’ébauch­er une interprétation,

4/ essay­er de faire com­pren­dre les raisons de l’in­térêt des jeunes Chi­nois pour la démocratie.

Ont été mis à con­tri­bu­tion : Lin Xil­ing, prin­ci­pale vic­time de la répres­sion qui s’est abattue sur les ani­ma­teurs des Cent Fleurs avec qui, en jan­vi­er, nous nous sommes entretenus ; Ba Qi, chercheur ayant joué un rôle clef ces dernières années dans la com­préhen­sion en Occi­dent de la con­tes­ta­tion chi­noise ; Shu Quang, étu­di­ant en France dont nous avons recueil­li, en févri­er, le témoignage.

Il est égale­ment ques­tion dans ce numéro de la Slovénie, Charles Fabi­an ten­tant de décrire la sit­u­a­tion orig­i­nale sur le plan insti­tu­tion­nel (presse, organ­i­sa­tions de masse…) dans laque­lle se trou­ve cette république yougoslave en rai­son des pres­sions et de l’ac­tivisme de la jeunesse.

Le tiers monde est égale­ment évo­qué, une fois de plus par le biais lit­téraire. Nous pub­lions, en effet, un bref chapitre du pre­mier roman d’un auteur algérien dont les lecteurs d’Iztok con­nais­sent déjà les apho­rismes : Mohamed Kacimi.

Enfin, dans ce numéro une nou­veauté exclu­sive : une bib­li­ogra­phie française du social­isme réel que les lecteurs fidèles retrou­veront régulière­ment dans chaque numéro. Ain­si con­naîtront-ils tout ce qui s’est pub­lié, en français, sur les pays de l’Est ou l’URSS, la Chine ou le Viêt-nam, Cuba ou le Nicaragua, entre deux livraisons d’Iztok. La voca­tion de cette bib­li­ogra­phie est d’être aus­si exhaus­tive que possible.