La Presse Anarchiste

Catégorie : ~Le Libertaire n°10 (20 septembre 1945)

  • L’État et les vieux travailleurs

    Le 11 juil­let 1915, un com­mu­niqué nous appre­nait que la loi des Assur­ances Sociales subi­rait quelques mod­i­fi­ca­tions, entre autres les femmes malades, jour­nal­ières, les presta­tions au risque mater­nité subis­saient dif­férents remaniements sur lesquels on ne nous don­nait que très peu de ren­seigne­ments, la retraite vieil­lesse était reculée de 60 à 65 ans, le cal­cul du…

  • Le sens d’un référendum

    Enfin ! Nous y sommes, dans cette péri­ode élec­torale, penseront ceux qui l’at­tendaient avec impa­tience. Pour­tant, bonnes gens, à quoi bon vous impa­tien­ter, vous en aurez pour votre argent ! C’est le général de Gaulle en per­son­ne qui, au micro, a ouvert le feu. Le chef du gou­verne­ment pro­vi­soire, soucieux du respect des « grandes tra­di­tions français­es », n’ig­nore…

  • L’armée française

    On nous dit que la guerre est ter­minée. Bien que le canon ne se fasse plus enten­dre, nous devons faire des efforts pour y croire. Un fait demeure incon­testable : les impéri­al­ismes ont signé une trêve et il en résulte une paix rel­a­tive que cha­cun goûte avec joie. Mais si vrai­ment la guerre n’est plus de mise,…

  • Renouveau !

    [[De notre délégué spé­cial au Con­grès radical]] Qui a dit que l’e­sprit de résis­tance était mort, que nul mou­ve­ment ne tenait compte des engage­ments pris en com­mun au moment du dan­ger ? Des plaisan­tins sans doute, des agents de la 5e colonne sûre­ment. Un con­grès rad­i­cal était néces­saire pour nous remet­tre dans le bain, pour nous…

  • Après la capitulation japonaise

    Le troisième acte du grand drame vient de se ter­min­er et si les acteurs étaient tous d’ac­cord en le but à attein­dre devant le gros pub­lic, dans les couliss­es l’apothéose est plutôt laborieuse. Lors de la capit­u­la­tion de l’Alle­magne, les grands prob­lèmes européens n’ont pas eu de solu­tion, et si la Russie a pris la…

  • Aux hasards du chemin

    C’est‑y oui, c’est‑y non ? D’au­cuns insin­ueront que ce gou­verne­ment pro­vi­soire ferait mieux de nous chauss­er les pieds que de nous bour­rer le crâne ; mais recon­nais­sons que c’est bien le pre­mier qui s’avise de deman­der au peu­ple français de quelle manière il entend être dirigé. Voulez-vous une assem­blée qui soit con­sti­tu­ante ? Alors répon­dez oui. Si vous…

  • Pierre-Joseph Proudhon

    Proud­hon naquit à Besançon le 15 jan­vi­er 1809. Il est mort à Paris, au 10 de la rue de Passy, le 19 jan­vi­er 1865. Il était l’ainé de cinq enfants. Ses par­ents étaient pau­vres. Son père était ton­neli­er, sa mère cuisinière. Lui, petit bou­vi­er dans son enfance jusqu’en 1820, où il entra, après Pâques, au…

  • L’argent

    [(Nous extrayons de notre brochure « Les lib­er­taires et le prob­lème social » ce chapitre sur la dis­tri­b­u­tion, la trans­ac­tion et le crédit, qui don­nera à nos lecteurs une idée exacte sur ce que nous enten­dons par la sup­pres­sion de l’ar­gent dans la Com­mune Libre de demain. Il faut davan­tage l’en­ten­dre dans l’e­sprit d’une con­sid­éra­tion objec­tive des…

  • Henri Cottin

    Hen­ri Cot­tin a dis­paru, lui aus­si, dans la tour­mente de cette guerre. En lui nous per­dons le bon cama­rade qui depuis 1918 a tou­jours été à la bonne pointe du com­bat ; que ce soit dans les man­i­fes­ta­tions ou pen­dant la guerre d’Es­pagne, partout il répon­dit présent. Pen­dant cette guerre-ci, Hen­ri, comme tant d’autres lib­er­taires, était…

  • L’anarchisme et l’espéranto

    L’his­toire de l’a­n­ar­chisme se présente comme une lutte per­ma­nente, de tous les instants, con­tre la dom­i­na­tion de l’homme ou du milieu social sur l’homme et con­tre le corol­laire de cette dénom­i­na­tion : l’ex­ploita­tion économique de l’homme par l’homme ou le milieu social. Dans cette lutte, l’a­n­ar­chisme se pose comme créa­teur d’une men­tal­ité nou­velle. L’homme est la…