La Presse Anarchiste

Catégorie : Le Père Peinard n°2 (3 mars 1889)

  • Le Père Peinard et la pétaudière communale

    Y a une légende, celle de la Grande Com­mune de 93 ; et c’est sur cette légende qu’ont vécu les Con­seils munic­i­paux, depuis bougre­ment d’années. M’est avis que la Com­mune de 93 a pas mieux valu que les autres : au fait, ce n’est qu’une sup­po­si­tion, car on peut pas savoir ; c’est de l’histoire. Et l’histoire c’est…

  • Doigt dans l’œil

    Parait que l’expérience c’est des blagues ! Je m’en suis aperçu dimanche dernier quand j’ai voulu racon­ter d’avance la bal­lade à Boulé. J’avais dit comme ça : toutes les fois que le pop­u­lo a demandé quelque chose bien gen­ti­ment, on y a foutu de l’eau bénite de cour, et il a été se couch­er content. Cette fois ça…

  • Ma profession de foi politique

    [/suite/] Je reprends, nom de dieu, le petit bout d’historique de ma putain de vie, que je nar­rais la semaine passée. C’est tou­jours bon de se con­naître, quand on doit bavass­er ensem­ble toutes les semaines. Donc il est pas mau­vais que les aminch­es sachent quel bougre y a dans ma peau, afin qu’ils ne puis­sent…

  • À la fourchette

    À pro­pos d’un acci­dent qui aurait pu arriv­er à une catin de la haute, femme d’ambassadeur, qui se prélas­sait dans son coupé, un quo­ti­di­en ajoute : « La baronne en a été heureuse­ment quitte pour la peur. Quant au cocher il n’a eu que des con­tu­sions légères. » Le cocher, peuh, c’était même pas la peine d’en par­ler : si…