La Presse Anarchiste

Catégorie : L'idée Ouvrière n°1 (10 — 17 septembre 1887)

  • Aux travailleurs

    L’Idée Ouvrière, n’est pas l’œu­vre d’hommes jour­nal­istes de pro­fes­sion, avo­cats sans cause, fruits secs de la bour­geoisie, dont la con­vic­tion n’est faite que d’ap­pétits et ne voy­ant dans un jour­nal qu’un moyen de vivre aux dépens des naïfs, un trem­plin électoral.  Ce que n’ont pas ces indi­vidus, et que nous pos­sé­dons nous, c’est un idéal,…

  • Don Quichotte

    Ren­con­trant la chaîne des bagnes, Le plus grand héros des Espagnes, Don Qui­chotte, accourt, lance au poing ! San­cho voudrait n’en être point ! L’argousin fuit ; le fou sublime Des fers arrache une victime. ― Mon­sieur, dis­ait San­cho Pança, Lais­sez donc la chaîne au forçat ! ― Ami San­cho, je fais mon œuvre, Ce vieux forçat, c’est le manœuvre, Out­il dans sa…

  • Aux travailleurs des villes et des campagnes

    Il y a dans l’air un frémisse­ment bizarre, comme un trem­ble­ment sus­cité par le vent du nord vif et glacé. L’or­gan­i­sa­tion sociale sem­ble agitée dans ses fonde­ments, elle sem­ble chancel­er sur sa base ; et le chêne cap­i­tal­iste — moins fier de sa force que celui de La Fontaine — paraît avoir le pressen­ti­ment d’un déchaîne­ment…

  • L’Idée Ouvrière

    L’IDÉE OUVRIÈRE ! Qu’est-ce que c’est que ça ? vont s’écrier les porte-plume, plats valets de la presse bour­geoise. L’IDÉE OUVRIÈRE ! Mais, ça à donc des idées un ouvri­er ? Eh ! Oui, messieurs, les ouvri­ers se per­me­t­tent aujour­d’hui d’avoir des idées à eux, et qui mieux est, ne sont pas de celles avec lesquelles vous les endormez depuis…

  • Échos de la semaine

    France Encore une mal­pro­preté de plus à l’ac­t­if de ce ramas­sis d’im­mondices, que l’on nomme la police des mœurs… (!?) C’est M. Aurélien Scholl du Matin qui parle : [(En ren­trant le soir, j’en­tends pouss­er des cris affreux. Deux gail­lards de mau­vaise mine entraî­nent une femme qui se débattait. — Je vous en pris, lais­sez-moi, dis­ait-elle, en pleu­rant ;…

  • Communications et correspondances

    Com­pagnons de l’Idée Ouvrière. Per­me­t­tez-nous de nous réjouir de l’ap­pari­tion de votre jour­nal — de notre jour­nal plutôt, car nous sommes avec vous —. Nous avons proclamé les principes révo­lu­tion­naires ici depuis 1881. C’est vous dire toutes les tra­casseries, toutes les infamies de la part de nos exploiteurs et la police, que nous avons eu…

  • Aux travailleurs du port

    Compagnons. Un fait sans précé­dent se pro­duit dans la ville du Hâvre. Un jour­nal com­plète­ment ouvri­er dans l’ac­cep­tion la plus pure du mot, vient de paraître. Il se pro­pose d’in­stru­ire les ouvri­ers sur les moyens pou­vant amen­er leur éman­ci­pa­tion, et s’en­gage en même temps à pren­dre la défense de toute la classe ouvrière. Les tra­vailleurs du…